Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2008 4 03 /04 /avril /2008 10:07

Les OGM c’est reparti !

Gelée par le Grenelle de l’environnement, la production d’OGM sur le sol français revient à l’ordre du jour à l’Assemblée Nationale, après un passage devant le Sénat qui a redonné espoir aux semenciers.

Bien malin qui pourrait faire la part de l’idéologie trotskiste et celle de la sincérité humaniste chez les antis OGM et autres faucheurs volontaires !

Bien malin qui pourrait faire la part de la langue de bois, de l’électoralisme ou de la bonne foi chez le législateur !

78% des français, dit on, se déclarent antis OGM , certainement une application de la sagesse populaire qui dit « dans le doute, abstiens toi », mais combien, plus nombreux encore, consomment au quotidien ces fameux OGM ? Ne sommes nous pas, nous même, des OGM ?

La mesure gouvernementale de suspension de la culture des OGM, n’a pas interdit leur importation et celle des produits qui en sont issu ; tout au plus a-t-on introduit l’obligation d’une mention sur les boitages alimentaires… On sait ce qu’à donné, il y a quelques années, la même mesure à l’égard des colorants et autres ajouts de conservateurs…

On se trouve donc aujourd’hui avec une agriculture française fragilisée, incapable de concurrencer celle d’autres pays en terme de quantité et de prix et, ce, même sur notre propre territoire.

Le retour à une agriculture traditionnelle, si l’on veut un minimum de rentabilité, inclus le retour à l’usage des pesticides…ce qui revient à tomber de charybde en scylla …

Bien sur, il y a un retour possible ( ?) à une agriculture entièrement bio, mais alors notre production ne pourrait suffire à notre consommation et à celle des animaux qui constituent, eux aussi, notre alimentation…

On dirait bien que notre civilisation est coincée dans ses contradictions et se trouve dans une impasse aussi bien économique que culturelle.

NB : le débat est ouvert, disons plutot le dialogue de sourds, un peu comme celui sur la porte à moitié ouverte ou à moitié fermée.

Partager cet article

Repost 0
Published by jn delorme - dans jeannoeldelorme
commenter cet article

commentaires

Alexis Monjauze 04/04/2008 23:33

Cher Jean Noël,un dialogue de sourds? peut-être... et il n'y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre.80% des français veulent manger sans OGM. OK. Si les parlementaires votent pour la culture des OGM, on pourra dire que la démocratie n'est pas représentative. Qui représenteront-ils donc dans ce cas si ce n'est une minorité... et quelle minorité?L'argument "on importe et nourrit les bêtes à viandes avec des OGM" est exact. Mais chez nous, tous les animaux d'élevage ne mangent pas forcément des OGM. Quelle est la proportion, je l'ignore... et serai curieux de la connaître! Et ensuite, est-il utile de rappeler que les semenciers se sont battus à mort pour que l'interdiction d'OGM ne portent pas sur les animaux, au prétexte que même s'il existait un risque les OGM ne pourraient pas franchir la barrière des espèces. Autrement dit : il n'y a aucun risque de manger des OGM quand on déguste une viande nourrie d'OGM... Alors, faudrait savoir, hein!? S'il n'y a vraiment aucun risque alors c'est pour cette raison qu'il est toléré que des animaux puissent se nourrir d'OGM. Sinon, si le risque existe, alors d'une part la vérité a été manipulée et quelle confiance peut-on avoir aujourd'hui, d'autre part si ce risque existe, quel est-il? Peut-on connaître les études qui les ont mis en évidence?...Tout ça pour dire que justifier l'ouverture de notre environnement à la culture d'OGM sous prétexte que nous en importons déjà pour nourrir certains animaux est tendancieux voire malhonnête à mon sens.J'entends bien les responsables de LIMAGRAIN ou certains députés et chercheurs nous dire :"si on n'investit pas dans les OGM, on laisse le champ libre à MONSANTO, qui de toute façon, parviendra à ses fins".Mais ne soyons pas naïfs : les semenciers réduisent les agriculteurs à des sbires, la terre à un substrat, le vivant à un buisiness. Ils asservissent les agriculteurs en les forçant à racheter chaque année des graines. Le MON 810 est "round'up ready" c'est à dire qu'il est conçu pour être arrosé de Round'Up et y résister. C'est Monsanto qui vend le MON810 et c'est aussi Monsanto qui vend le Round'Up...J'avoue que j'ai vraiment du mal à savoir si les BIZET, LE DEAUT et consorts croient vraiment qu'il n'y a pas d'autre solution que de passer aux OGM ou bien s'ils ignorent délibérément le faisceau de présomptions qui entourent encore ces techniques...En dernier lieu, la question de fond "peut-on breveterr le vivannt" reste posée... Les brevets pharmaceutiques tombent dans le domaine public après 10 ans, et ce alors qu'ils sont bien plus artificiels que les OGM. Pourquoi les OGM ne retomberaient pas dans le domaine public après 10 ans?...Je ne vous ferai pas l'insulte de réopndre...AmicalementAlexis Monjauze, CAP21 AUvergne

Présentation

  • : jn delorme blogue....
  • : mon espace de "Liberté" - humeurs et réactions
  • Contact

C'est tout bon

Recherche

Texte libre

visiteurs

un compteur pour votre site

personne(s) actuellement sur ce blog


 Jean Noel Delorme

Référencement
paperblog member

<script src="http://www.paperblog.fr/includes/js/marqueur.js" type="text/javascript">
</script>
<script type="text/javascript">
sendmarqueur();
</script>

Articles Récents