Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 décembre 2008 6 27 /12 /décembre /2008 14:05
Ces jours ci, les pontifiants commentateurs économiques et politiques nous prédisent une année 2009 apocalyptique qui devrait renvoyer la crise de 29 et 1789 dans les archives des angéliques images d’Epinal.

A tout ces faux prophètes et apprentis sorciers, l’année à venir donnera certainement une leçon d‘humilité, comme d’habitude. Bien sur, il y aura le lot habituel de malheurs, de catastrophes et de petites misères. S’y préparer, c’est bien. Les appeler, ne serait ce que pour pouvoir revendiquer le « Je vous l’avais bien dit », c’est moins bien, cela relève du domaine de la magie noire … Il devrait y avoir un délit de « crime contre le moral de l’humanité »
 De même, ceux qui prônent la révolte en incitant jeunes et moins jeunes à descendre dans la rue, feraient bien de se souvenir de l’histoire de France.

En 1789, on était à la fin du siècle des lumières et l’intelligentzia d’alors incitait à la désobéissance civile, suivie en cela par une part importante de la bourgeoisie, de la noblesse de province et du clergé séculier.
On connait la suite, les instigateurs furent les premiers à monter sur l’échafaud, car le peuple, une fois mis en mouvement, ne s’y est pas trompé ; puisqu’on devait et qu’on pouvait se débarrasser des privilégiés, des nantis et des spoliateurs, il s’est tourné vers ceux qu’il connaissait bien, les nobles les bourgeois et le clergé au milieu desquels il vivait.

Aujourd’hui, la situation est la même qu’alors. L’intelligentzia, ce sont certains médias et grands esprits parisiens ; « la noblesse et le clergé », dans nos provinces, sont aisément identifiables parmi ceux qui trustent tous les pouvoirs, les partis politiques et leurs affidés socioprofessionnels : leurs « clients » et obligés traditionnels étant la bourgeoisie actuelle..

A force de dire au peuple qu’il lui faut descendre dans la rue, qu’il est au bout du rouleau, il va finir par le croire et s’il en venait à prendre les armes ce serait, bien logiquement, contre ceux dont les signe extérieurs symbolisent ceux qu’on lui a appris à détester :   les grands magasins, les banquiers, les grosses cylindrées ...  puis très vite ceux qui habitent dans les quartiers huppés et ceux qui roulent carrosse et qui font ripaille au frais du contribuable, les mêmes qui les ont incités à la révolte avec des bonnes paroles, haineuses et démagogiques.

Ainsi en va l’histoire ; après avoir aboli les privilèges et les trois ordres qui en bénéficiaient ; la nature humaine, ayant horreur du vide, a su les reconstituer avec toujours les mêmes excès, la même morgue et la même propension à scier les barreaux des fauteuils dans lequel ils sont béatement installés.

Mais rien de tout ceci n'arrivera car, on fond de l'obscurité, subsiste toujours un brin de lumière, cachée dans les tréfonds de la sagesse populaire, même si elle parait s'être éteinte dans le cénacle des "grands esprits officiels" de ce siècle nouveau.

Alors, vivons l'instant présent à fond, bien évidemment, car "Un tiens vaut mieux que deux tu  l'auras", mais surtout, gardons vivante cette lumière qui nous garantit que "demain sera moins pire" que ce qu'on nous prédit...


Bonne année à tous

Partager cet article

Repost 0

commentaires

0/20 06/01/2009 13:29

Votre réponse se faisant attendre, voici la sanction: zéro pointé.

jn delorme 04/01/2009 19:51

La sanction? Répondre aux commentateurs sur les blogs ...

2009 03/01/2009 22:36

Et pour administrer la sanction, vous pencheriez plutôt pour La Haye ou pour le mur des fédérés ?

Présentation

  • : jn delorme blogue....
  • : mon espace de "Liberté" - humeurs et réactions
  • Contact

C'est tout bon

Recherche

Texte libre

visiteurs

un compteur pour votre site

personne(s) actuellement sur ce blog


 Jean Noel Delorme

Référencement
paperblog member

<script src="http://www.paperblog.fr/includes/js/marqueur.js" type="text/javascript">
</script>
<script type="text/javascript">
sendmarqueur();
</script>

Articles Récents