Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2006 1 18 /12 /décembre /2006 10:15

En ces temps de discussion bugédaire il m'a paru bon de relever des phrases de notre ministre auvergnat des collectivités territoriales, Brice Hortefeux.

En effet, il est un peu facile pour nos collectivités territoriales, d'asséner que les transferts de compétences sont causes de tous les maux, que l'état se désengage et qu"il faut donc augmenter les taxes et impots locaux.

Brice Hortefeux, dans des entretiens avec les journalistes du Figaro, de Marianne ou du Monde, nous livre son analyse et annonce, pour "après" les élections, des mesures pour une meilleure lisibilité des ces fameux transferts de compétences et certainement aussi...un formidable coup de pied dans certaines fourmilières bien juteuses...

 

« … La fiscalité locale est trop complexe. J'en veux pour preuve trois exemples : les valeurs locatives, qui sont à la base de la fiscalité locale, n'ont pas été révisées depuis 1970, l'instruction qui définit les critères d'assujettissement à la taxe foncière non bâtie n'a pas été revue depuis 1908 et enfin, il n'y a pas un contribuable qui soit en mesure de calculer sa taxe d'habitation… »

"...Depuis trois ans, l'Etat a diminué de 0,4 % les effectifs de sa fonction publique, et les collectivités l'ont augmenté de 3,6 %. En cinq ans, c'est-à-dire entre 1999 et 2004, les effectifs communaux ont augmenté de 3,92 % alors que ceux des intercommunalités ont progressé de 53,17 %. Or, il y aurait dû avoir un effet de vases communicants par l'effet des transferts des compétences… "

 "….Les régions n'ont pas de motif de se plaindre. Elles ont davantage levé l'impôt pour se désendetter, pour investir le cas échéant, que pour mettre en oeuvre la décentralisation. Faisons attention à l'évolution de la fiscalité locale. Nos compatriotes y sont, à juste titre, de plus en plus attentifs. Cette question doit faire l'objet d'un débat juste et nécessaire dans les mois qui viennent… »

« …L'augmentation des impôts ­locaux n'est donc pas due à la hausse des charges imposée par la décentralisation aux administrations locales, mais à la volonté de certains élus de se créer des capacités d'investissement supplémentaires…une cagnotte  »

« …Ma conviction est que, par un effet de dominos, toucher à la fiscalité locale engage automatiquement une réflexion sur la fiscalité nationale, et cela ne peut être abordé qu'au lendemain d'un scrutin national, présidentiel ou législatif… »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Noël Delorme - dans jeannoeldelorme
commenter cet article

commentaires

anne courtillé 18/12/2006 12:04

merci de reprendre ces diverses déclarations  de Brice Hortefeux qui montrent bien la mauvaise foi des majorités de gauche  daans les collectivités teritoriales quand elles se cachent derrière le désengagement de l'Etat pour faire passer leurs augmentations d'impôts et dissimuler des gestions douteuses des deniers des contribuables. La baisse du pouvoir d'achat en est la conséquence... Et les responsables sont à chercher à gauche. La majorité du Conseil régionale a ponctionné sur les auvergnats: 700 millions d'euros en 2005, 400 en 2006 et 540 pour la TIPP... C'est autant qui n'est pas injecté dans l'économie locale mais utilisé  à des fins qui ne justifient pas toujours les moyens. Faisons le savoir. 

Présentation

  • : jn delorme blogue....
  • : mon espace de "Liberté" - humeurs et réactions
  • Contact

C'est tout bon

Recherche

Texte libre

visiteurs

un compteur pour votre site

personne(s) actuellement sur ce blog


 Jean Noel Delorme

Référencement
paperblog member

<script src="http://www.paperblog.fr/includes/js/marqueur.js" type="text/javascript">
</script>
<script type="text/javascript">
sendmarqueur();
</script>

Articles Récents