Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 06:42

200px-George_Papandreou_by_PASOK_on_November_23-_2009.jpg Geórgios Andréas Papandréou, le premier ministre grec, vient de se faire sacrément remonter les bretelles par Nicolas Sarkozy et Angela Merkel, mais qu'y peut il?

Le monarque socialiste grec ( trois générations de premiers ministres) a oublié qu'il avait un peuple et que ce dernier n'en peut plus.

La situation économique catastrophique de la grèce est elle due à à l'incivilité fiscale des grecs comme on nous le dit ou bien à l'incurie et au copinage d'une administration socialiste installée depuis des décennies avec son clanisme et ses compromissions?

Toujours est il que Papendréou, en ce début novembre, se trouve acculé à un choix simple: ou redonner enfin la parole à son peuple ou subir un coup d'état miltaire. Ce dernier risque est bien réel puisque le premier ministre vient de licencier ses chefs d'état major et les principaux officiers supérieurs et quand au premier choix il est évident, c'est de toute urgence donner la parole aux urnes pour tenter d'éviter de la laisser à la rue, c'est à dire à une révolution forcément sanglante, incontrolable et qui ramènerai à la deuxième solution ... un nouveau régime de "colonels".

Puissent les français, dans quelques mois, au moment de mettre le bulletin dans l'urne, se souvenir du peuple grec !

Partager cet article

Repost 0
Published by jn delorme - dans jeannoeldelorme
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : jn delorme blogue....
  • : mon espace de "Liberté" - humeurs et réactions
  • Contact

C'est tout bon

Recherche

Texte libre

visiteurs

un compteur pour votre site

personne(s) actuellement sur ce blog


 Jean Noel Delorme

Référencement
paperblog member

<script src="http://www.paperblog.fr/includes/js/marqueur.js" type="text/javascript">
</script>
<script type="text/javascript">
sendmarqueur();
</script>

Articles Récents