Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 09:13

 fille du sang Samedi 14 Mai de 14H30 à 17H30, Jean Noël Bernard D. dédicacera son livre "LA FILLE DU SANG ET LES GARDIENS DU VERBE" à la librairie "NOS RACINES D'AUVERGNE", Place de la Victoire (Clermont-Ferrand.


Qui est l'auteur, n'est plus un secret pour beaucoup d'entre nous, néammoins comme il tient à un minimum de discrétion le plus simple est de se rendre sur place .. (curieux de faire une séance de dédicaces, quand on souhaite rester discret...)

J'y serais bien évidemment !

Ce livre que j'ai lu (cessez de ricaner!) nous raconte les aventures d'une jeune clermontoise qui part en Terre Sainte sur les traces de ses ancêtres . L'action se situe il y a quelques années et la FM y est omniprésente.

L'auteur avoue n'avoir fait qu'un essai, suite à un pari avec un ami FM, mais écoutons plutot (ou lisons) l'entretien avec l'éditeur diffusé sur FB par ce dernier (mais cessez donc de ricaner encore...!)



Edit : Je viens de lire votre livre et j’ai passé un bon moment ! Je l’avais emmené pour agrémenter mes deux jours de repos dominical et l’ai lu en deux heures.
Votre ouvrage vient de sortir en librairie… et en librairie clermontoise, vous le dédicacerez Samedi 14 Mai, à la nouvelle librairie « Nos Racines d’Auvergne » Place de la Victoire. Pourquoi le choix de cette librairie.
Aut : - Parce que « Nos Ra cines d’Auvergne » est plus qu’une librairie, un lieu de rencontre consacré aux auteurs et chercheurs régionaux et que j’habite à deux pas d’elle, ce qui facilite les relations.
Edit : - Les premiers chapitres m’ont déconcerté par les changements de lieu, d’action et d’époque…Tout le contraire des règles littéraires … et puis, j’ai mordu et dévoré la suite. La cathédrale de Clermont-Ferrand y est omniprésente et vous n’êtes pas tendre avec elle…
Aut : - Elle n’a rien de rassurant et je préfère de très loin, Notre Dame du port, mais ceci pourrait être prétexte à un long débat.
Edit : - Pour en revenir à votre ouvrage, vous y faites souvent des retours historiques, parfois très loin même, dans l’histoire traditionnelle de l’humanité ; vous situez l’action de votre livre entre Clermont Ferrand et Jérusalem ; n’avez-vous pas craint de désorienter le lecteur ou de dire des contre-vérités ?
Aut : - J’ai vérifié les faits et les personnages et si parfois je prends quelques libertés, c’est pour la commodité du lecteur, ainsi je fais aveugler Sédécias dans le temple alors qu’il a été pris bien loin de là dans sa fuite, après la chute de Jérusalem ; de même c’est un Eleutète, ami et client du peuple arverne, qui lui administre la punition alors que je ne suis pas sur du tout (mais alors, pas du tout !) que ce noble chef gaulois ait été à la tête des armées de Nabuchodonosor (sourires).
Edit : On va dire que vous avez écrit un roman initiatique, ésotérique…
Aut : - Esotérique ? Je n’aime pas trop ce terme qui, sorti du contexte initiatique, sent un peu trop le souffre, le n’importe quoi… Roman initiatique ? Si vous voulez quoique toute initiation ne peut se faire par la lecture ou par l’enseignement fut il ésotérique (sourires),..
Edit : En quelque sorte, vous témoignez alors ? et vous témoignez beaucoup, dans ce livre ; vous décrivez des cérémonies maçonniques, ne craignez vous pas d’en avoir trop dit ou pas assez…que faites vous du fameux secret maçonnique ? Ne craignez vous pas… Vous vous défendez d’avoir « dévoilé ce qui ne doit pas l’être » et pourtant certaines scènes rituelles sont trop précises dans leur déroulement pour n’être pas proches d’une certaine réalité.
Aut : - Que voulez vous que je craigne ? La Franc-maçonnerie n’est pas une secte et si secrets il y a, c’est à chacun de nous de les découvrir au fond de son cœur et non pas dans la lecture d’un rituel ou au travers des mots secrets ; ces derniers ne sont que des outils qui permettent d’avancer, de déchiffrer ce qui est caché au fond de chacun de nous. Quand aux cérémonies, il suffit de se rendre à la FNAC ou sur n’importe quel site internet dédié à ce thème pour tout trouver.
Edit : l’histoire de « La fille su Sang » se termine abruptement comme une histoire inachevée… On a envie de regarder derrière la dernière page pour savoir ce qui va arriver… et on attend le deuxième volet de l’aventure, qui est comme annoncé ; mais peut être est-ce un leurre ! Cet arrêt du livre en pleine action n’est il pas l’allégorie de l’essence même de la quête initiatique, le mythe de l’échelle sacrée… ?
Aut : Tous trouveront dans cet ouvrage du grain à moudre et de la pierre à travailler. Les initiés en y revivant d’intenses moments de leur propre parcours, les "profanes-cherchant", ceux communément qualifiés d’impétrants, le petit déclic qui les amènera à frapper à la porte et les autres,… ceux qui vomissent l’idée même de fraternité, l’argumentaire pour dénoncer encore une fois le complot mondial.

  face.JPG

 

dos

Partager cet article

Repost 0
Published by jn delorme - dans jeannoeldelorme
commenter cet article

commentaires

Horoscope 08/06/2011 17:13



Joli blog, je vous félicite pour ce merveilleux travail


Dialogue sexe



Présentation

  • : jn delorme blogue....
  • : mon espace de "Liberté" - humeurs et réactions
  • Contact

C'est tout bon

Recherche

Texte libre

visiteurs

un compteur pour votre site

personne(s) actuellement sur ce blog


 Jean Noel Delorme

Référencement
paperblog member

<script src="http://www.paperblog.fr/includes/js/marqueur.js" type="text/javascript">
</script>
<script type="text/javascript">
sendmarqueur();
</script>

Articles Récents