Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 novembre 2009 2 17 /11 /novembre /2009 11:31
 Les régionales 2010, en Auvergne (ou ailleurs) vont mettre en place une assemblée de transition qui sera morte-née puisqu'elle n'aura pas de descendance compte tenu de la nouvelle organisation territoriale.
En réalité son job (à la nouvelle Assemblée Régionale) consistera à gérer la quotidie au mieux et à préparer, en douceur si possible, la mise en route des nouvelles structures.

Cyberbougnat à beau sur son site relayer les cris d'orffraye de l'actuel Président de Région René Souchon pour n'avoir pas été convié à une réunion de l'association TGV Grand Centre Auvergne, en affirmant que le TGV sera l'enjeu principal  de la campagne à venir , le véritable enjeu sera la mise en place à venir des nouvelles assemblées territoriales..
Les débats porteront, plus que sur l'arlésienne du TGV, sur les transferts de compétences, les nouvelles responsabilités et les financements c'est à dire la nouvelle fiscalité.

Cette restructuration des entités géographiques et du système électif des responsables de nos collectivités territoriales interesse tous les élus du conseiller municipal du plus petit village au député ou sénateur le plus en vue, autant dire que tout le monde esT concerné; quid des programmes en cours des communes et des communautés de communes, quid des actions sociales, quid des investissements de désenclavement, quid des élus laissés forcément au tapis etc...


 De la capacité du gouvernement, et de ses réprésentants auvergnats à expliquer et répondre aux attentes parfois angoissées des responsables actuels de collectivités, dépendra le résultat qui sortira des urnes et les amis de roy René fourbissent déjà leurs armes pour attaquer, principalement sur cette question!

Alors le TGV! Un miroir aux alouettes du Président Régional, ex-Cantalou émigré sur leshauteurs confortables de Clermont-Ferrand...? Un cri de désespoir après le flop de son emission d'auto-promotion  wwwauvergnedel'attentedej'saispasquoi!

Repost 0
Published by jn delorme - dans jeannoeldelorme
commenter cet article
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 09:32

Pour tous les fans et les nostalgiques des sixties ,
 le retour de Ritchie Clifford
plus rock que jamais




Repost 0
Published by jn delorme - dans jeannoeldelorme
commenter cet article
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 08:43
 Je suis allé faire un tour, vendredi soir, à la séance du conseil municipal de Clermont Ferrand.

Arrivé en retard, je n'ai pu qu'assister à la fin de l'intervention de Jean Pierre Brenas, conseiller municipal radical d'opposition, qui s'en prenait vertement à la gestion des finances de la ville, en dénonçant les options budgétaires et la fameuse taxe additionnelle.
Après quelques mots d'auto-satisfaction du premier magistrat, la parole fut donnée, pour répondre au conseiller d'oppostion, à l'adjoint aux associations.

Ce dernier, depuis quelques conseils municipaux, est en charge des réponses à l'opposition et plus particulièrement, à jean pierre Brenas.!
A croire, qu'en matière de finances publiques, il est le plus qualifié!
Les esprits chagrins diront qu'à Clemont-Ferrand ... Finances publiques et associations ...

Mais la vraie raison du choix de l'adjoint aux associations pour répondre aux questions bugétaires est sa formidable aptitude àux envolées lyriques contre le gouvernement.

Le post soixante-huitard, formé à l'école trotzko-maoiste, n'a, en effet pas son pareil, pour broder hors du sujet et a donc dénonçé en termes fleuris le méchant gouvernement et les éternels salauds de grands patrons, causes de tous les maux dont souffre la France, les clermontois et, plus particulièrement les pauvres; lesquels ont, fort heureusement, la chance, à clermont -Ferrand, d'avoir une municipalité faite sur mesure pour eux et qui n'a pas d'autres ambition que d'adoucir leur difficile condition... Fermez le ban.... Cerise sur le pudding du tribun local , une citation de l'ecclésiaste pour conclure...

Ce fut un moment délicieux et de franche rigolade ... du moins en ce qui me concerne, car à droite comme à gauche quelques uns n'avaient pas vraiment l'air d'apprécier cette manière de travailler sur les finances de la ville et de discuter du budget prévisionnel.
Anne Courtillé était outrée et Jean Pierre Brenas s'est levé pour demander au Maire de faire cesser cette mascarade..

Moi, à sa place, j'aurai quitté la séance du conseil municipal!

Je n'ai pu, hélas, assister à l'intégralité du sujet suivant de l'ordre du jour; en effet le conseiller municipal chargé de l'explication de texte, avait tellement l'air de s'ennuyer qu'il lisait son texte , le nez sur le papier et d'un ton monocorde à peine audible. Malgré des efforts méritoires, je n'ai pas résussi à comprendre de quoi il retournait... J'ai vaguement entendu qu'il s'agissait d'un projet associatif, probablement culturel, peut être en faveur de l'emploi de certains ...comme d'hab' quoi!... Du moins, je le présume..

Bref, au bout de dix minutes, de lutte contre une somnolence insidieuse, j'ai quitté le conseil municipal.
Repost 0
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 08:13
Un nouveau site citoyen vient d'apparaître sur la toile auvergnate "Débats Libres".
D'après mes sources qui, comme chacun sai,t sont nombreuses et non officielles, un des administrateur de ce nouveau site serait un expert en finances publiques. Voila qui promet dans le contexte économique qui caractérise l'époque actuelle.
Donc,  Bienvenue à Débats Libres
Repost 0
Published by jn delorme - dans jeannoeldelorme
commenter cet article
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 11:12
Bernard Caillot, Président-Fondateur du Cercle d'Amitié France-USA, dédicacera son ouvrage à la librairie "Les Volcans " le Samedi 21 Novembre

La Guerre d’Indépendance Américaine,
prototype des guerres de libération nationale du XX eme siècle ?

 C’est ce que l’auteur, Bernard Cailloot, développe en détaillant avec précision les mécanismes du mouvement d’où est issue l’une des grandes puissances de notre temps.
 
A travers recherches et citations, Bernard Caillot identifie les quatre faces de cette guerre d’indépendance qui permet aux belligérants européens de s’affronter sous d’autres cieux. Opposition idéologique, guerre nationale, guerre civile, puis guerre mondialisée sont étudiées successivement.

            Place ici est faite aux hommes et à leur action. L’auteur analyse la place sur l’échiquier du triptyque Franklin, Washington et Lafayette, tout en reconnaissant volontiers que, comme les mousquetaires, ce trio comprenait un quatrième membre, Vergennes.

            

            Bernard Caillot décrit avec enthousiasme le grand roque effectué par  Franklin et Lafayette, le rôle de fou du roi joué par Beaumarchais, et les coups successifs menant à l’échec et mat de la Grande-Bretagne.  

            Plus orateur qu’écrivain, l’auteur nous permet de revivre l’enchaînement des évènements dans un agréable présent reconstitué, et il n’hésite pas à puiser dans les correspondances pour donner vie à ces illustres personnages. Il joue habilement avec les anachronismes pour servir son propos et montrer les analogies de cette épopée de huit années, dans le vaste théâtre du XVIII e siècle, avec les mouvements de libération du XX e siècle. 

Bernard Caillot est le fondateur du  Cercle d’Etude et d’Amitié France USA     (www.france-usa.fr)






Repost 0
Published by jn delorme - dans jeannoeldelorme
commenter cet article
4 novembre 2009 3 04 /11 /novembre /2009 10:45
 20 ans après les faits présumés, tout a été dit et jugé... dans cette sombre affaire des emplois dits fictifs de la mairie de Paris, et pourtant il se trouve encore un de ces juges indépendants pour poursuivre avec acharnement l'ancien Président de la République pour des faits qui, en d'autres circonstances, auraient été sinon prescrits du moins considérés comme relevant de la période précédant les lois sur le financement des partis....

On nous prend vraiment pour des benets, car tout le monde sait comment se finançaient, alors, tous les partis, sans exclusion!
Ces emplois "fictifs", disons plutot de complaisance, étaient monnaie courrante, la norme. C'était la partie visible de l'iceberg d'autres méthodes étaient, elles, beaucoup plus correctionnalisables...

Autres temps..Autres moeurs! il serait bon de passer à autre chose, sinon il faut aussi entendre tous les politiques de cette période, qu'il aient été Présidents de la République, députés, sénateurs, ou maires de grandes villes... Pas un ne peut en son for intérieur jurer qu'il n'a jamais, en terme d'emploi, favorisé un de ses militants ou adjoints...

Aujourd'hui, ces méthodes ne sont plus utilisées! Enfin officiellement... La loi n'est elle pas faite justement pour définir des limites qui, plus elles sont précises, plus elles sont aisées à détourner?

Ainsi ,vous êtes un politique élu, comment récompenser un fidèle qui vous a bien aidé et continue à le faire?
C'est facile, suggérez lui de créer une association dans son domaine de compétence, puis faites attribuer à cette dernière une bonne subvention et le tour est joué!
Votre affidé pourra se payer un salaire de permanent et même en faire profiter quelques proches; personne n'y trouvera à redire ... surtout si c'est dans le domaine culturel...

Pour en revenir à Jacques Chirac, son plus gros défaut, c'est d'être un des derniers survivants du Gaullisme et l'homme politique préféré des français.

Notoriété, affection du petit peuple, estime internationale... rien de tel pour donner de l'urticaire aux successseurs, heureusement en voie de disparition,r des fameux commissaires du peuple, de siniste mémoire.

De là, à amener sur le banc d'infamie celui qui, pour beaucoup, représente encore l'image de la France, il y a de quoi provoquer une Jacquerie!





Repost 0
Published by jn delorme - dans jeannoeldelorme
commenter cet article
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 17:05
On annonçait Michel Charrasse, comme empécheur de tourner en rond à gauche, pour les régionales en auvergne et c'est André Chassaigne qui pointe le bout du nez...

Il se murmure de plus en plus que le Front de Gauche pourrait présenter une liste renforcée, avec ce dernier comme tête de liste .
Le député communiste, fort de son image d'élu local indéboulonnable, s'il accepte, pourrait bien amener un séisme à gauche.

On ne sait pas trop ce que fera le NPA du bon docteur Lafont, mais, au vu du score de ce dernier aux municipales à Clermont, il ne va pas rester sur la touche...

Et les verts d'Europe-écologie, après leur succés des européennes, il y a fort à parier qu'ils ne resteront pas non plus spectateurs...

Tous paraissent, légitimés par leurs derniers résultats électoraux et  bien décides à en découdre...

Depuis le départ de Roger Quillot, beaucoup de comptes non soldés se sont accumulés en terre arverne; ils se sont cristallisés lors des dernières élections au conseil général et malgré l'arrivé d'un nouveau secrétaire au PS local, rien n'est apaisé en profondeur, même, si en surface, c'est le calme plat.

Il n'est pas certain que le pastiche de télé-réalité l'Auwwwergne de la tentation suffise à sauver le bastion socialiste orthodoxe de son commanditaire, le roi René et du coté de la place Phillipe Marcombes, même si on n'est pas concerné officiellement, on doit avoir quelques légitimes inquiétudes...

Mars 2010 sera t'il pour la gauche auvergnate un Remake de "La Nuit Des Longs Couteaux" ? Tout porte à le croire!
Repost 0
Published by jn delorme - dans jeannoeldelorme
commenter cet article
24 octobre 2009 6 24 /10 /octobre /2009 19:15
Repost 0
21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 19:57
Il est encore un peu tôt pour analyser les tenants et aboutissants de la nouvelle donne pour les élections territoriales.
Le positif c'est la resorbtion du fameux mille feuille administratif de nos collectivités locales avec son corollaire de complications administratives  difficilement accessibles au commun des mortels que nous sommes, et bien souvent aux élus eux même.
L'autre point positif c'est le suffrage universel uninominal à un tour qui, si j'ai bien compris,  signifie l'abandon des scrutins de liste...sauf que cette histoire de proprtionnelle partielle ne me parait pas aller dans le même sens, ni être très claire.
Enfin, autre point positif ,et pas le moindre: la simplification et surtout les économies de foctionnement!
3000 élus en moins, ce n'est pas rien, avec leur cohorte de secrétaires d'attachés divers, et ,de copains placés bien à l'abri dans les recoins du-dit mille feuille. On peut tabler sur 3 000 + 30 000 postes= 33 000 qui devraient passer à la trappe (un pour dix obligés)

Alors on comprend que cela commence à couiner dans les rangs des principaux partis

Et c''est là que je m'interroge: Que va t'on faire de tous ces nouveaux 33 000chomeurs, peu ou pas préparés du tout à rejoindre la vraie vie, la notre... celle ou il faut se lever tôt le matin si on veut manger à midi?
Repost 0
19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 09:48
FaceBook a ses irréductibles partisans et ses non moins irréductibles adversaires.

A ceux qui se gaussent d'un nombre d'amis bien supérieur à ma modeste sphère relationnelle (ils ont bien un peu raison,) je rétorque que depuis, très longtemps je n'invite personne (mis à part des proches de proches) et que chaque jour qui passe, je perds un nombre conséquent d'amis (ils ont du se fouvoyer ou penser que j'étais de leur bord...) que je ne regrette pas vraiment car ils n'apprécient peut être pas le voisinage des autres et que tous les fans d'élitisme et d'exclusion me font sourire à défaut d'exaspération.....
En compensation chaque jour, voit aussi un nombre au moins équivalent de demandes d'amitié que j'accepte pour la plupart  (mise à part certaines, que je considère malsaines ou de pur hameçonnage...)
Ce qui fait que la progression globale du nombre d'amis FB, augmente tranquillement....

D'autres de mes amis (de la vraie vie...), non FB, me mettent en garde sur les mauvaises fréquentations de FB, entendez, par là, le risque d'être ami avec des supposés adversaires politiques et par là, leur donner accés à des infos stratégiques...!
C'est encore me préter une ilmportance que je n'ai pas!

FB est surtout la version virtuelle du bistrot du coin ou l'on rencontre des gens de la vraie vie, au quotidien... l'occasion aussi de dédramatiser certaines relations publiques et  de se rendre compte qu'avec les "mechants" d'en face nous partageons plus de valeurs que certains voudraient nous le faire croire.

C'est en ce sens que FaceBook est un vrai réseau social car comment voulez vous, dans la rue, vous F. sur la gueule avec des gens avec qui vous avez trouvé sur FB  de nombreux points communs et partagé des hobbyes ou des actions de solidarité?




Repost 0
Published by jn delorme - dans jeannoeldelorme
commenter cet article

Présentation

  • : jn delorme blogue....
  • : mon espace de "Liberté" - humeurs et réactions
  • Contact

C'est tout bon

Recherche

Texte libre

visiteurs

un compteur pour votre site

personne(s) actuellement sur ce blog


 Jean Noel Delorme

Référencement
paperblog member

<script src="http://www.paperblog.fr/includes/js/marqueur.js" type="text/javascript">
</script>
<script type="text/javascript">
sendmarqueur();
</script>

Articles Récents