Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 novembre 2008 2 25 /11 /novembre /2008 08:46



En posant cette question je me fais l’écho de certains internautes qui s’étonnent de ne pas voir mis en ligne (à l'heure ou ce billet est posté) sur le site web de la télé locale, Clermont-1ère, la rediffusion de l’émission « on en reparle », dans laquelle Serge Godard était invité.

 

Interrogés, des proches de la chaine nous affirment que ce retard de mise en ligne est du à une restructuration du site Webb.

Cette explication a du mal à tenir, car, si restructuration il y a bien eu, les autres émissions sont, elles, correctement en ligne; en effet celle du 7 Novembre est en ligne ainsi que celle du 21, mais, curieusement, il n'y a rien pour le 14 Novembre ...

 

Alors doit-on en tirer la conclusion, avec ceux, nombreux, qui pensent que comme le journal « La montagne », la chaine « Clermont1ère » fait du droitisme larvé et, à ce titre, montre une évidente mauvaise volonté à donner une tribune au maire de Clermont-Ferrand et à la gauche ?

 

Ou bien, comme le pensent nombre de ceux qui ont assisté à la retransmission en direct de ce Numéro de « On en reparle » ne doit-on pas plutôt en déduire que cette émission a montré un maire agressif, peu convaincant et monopolisant la parole au grand dam du journaliste qui a été contraint de lui couper vigoureusement la parole pour pouvoir lui poser un minimum de questions ?


Alors, on peut supposer que pour ne pas déplaire ou devant certaines pressions politiques ou économiques, la chaine ait préféré passer discrètement un coup d'éponge...

 

Si cette dernière hypothèse s’avérait exacte cela voudrait dire que notre chaine locale a perdu sa liberté éditoriale, faisant ainsi, peu de cas du travail de ses journalistes et de la maturité de ses auditeurs.


Repost 0
Published by jn delorme - dans jeannoeldelorme
commenter cet article
18 novembre 2008 2 18 /11 /novembre /2008 10:12





Repost 0
17 novembre 2008 1 17 /11 /novembre /2008 10:02
Un peu facile de revenir sur ce fameux congrès PS de Reims, car il n'est pas bien de "tirer sur l'ambulance", mais "on abat bien les chevaux" pour éviter de prolonger leur agonie...

Un commentaire entendu ce matin à la radio m'a fait réagir:
En france il y a des partis de "cadres" et des partis de militants. Ainsi  le Parti Radical est traditionnellement un Parti de cadres avec peu de militants alors que le PS est, non moins traditionnellement, un Parti de militants.
Or le PS est devenu un parti de cadres (on le voit par le nombre de collectivités qu'il administre) et plus vraiment de militants; lorsque ceux ci s'expriment, ils deviennent- des supporters, une insulte" dans le vocable socialiste! (suivez le regard ... en direction de Ségolène... )
Hormis le fait que le parti radical est en train de redevenir un parti de militants et surtout de suporters (de JL Borloo, entr'autres), le Ps à l'instar de son prédécesseur souffre d'un mal que l'on pourrait appeler le syndrome de Vatican II.


Pourquoi Vatican !! ? Les cathos, chrétiens et autres imprégnés de culture franco-française comprendront ...

Avant Vatican II, le prêtre était considéré comme le berger du troupeau. Pendant toute la cérémonie de la messe, il avançait symboliquement, vers dieu, vers la lumière suivi par les fidèles. les seuls instants ou il se tournait face à ses ouailles était le prêche, pendant lequel il abandonnait sa place et sa fonction de berger pour devenir un "docteur de la loi", l'ami lettré qui explique, et ,lors de la fin de la cérémonie lorqu'il disait "Ité missa es".; alors il redevenait le berger qui raccompagne ses ouailles à la maison.
Ainsi la cérémonie dela messe , avant Vatican II, suivait un rit qui préservait larchitectonie de l'édifice et la logique du rapport de l'homme au sacré.

Depuis Vatican II, le prêtre est placé face aux ouailles, tournant le dos à la lumière. Il ne dit plus "suivez moi, je vous guide vers le divin", mais "regardez moi, je représente le divin". 
Beaucoup on souffert les affres de l'inquisition pour moins que cela. Ceci a amené une déviation et une désacralisation du sens de la fonction sacerdotale qui a éloigné beaucoup de fidèles.


Le Pape  Benoit XVI l'a bien compris, qui vient de rétablir, en douceur, l'ancien rit catho, dans toute sa légitimité.

Pourquoi? Parce que l'homme, en toutes circonstances, a besoin d'un leader qu'il reconnaisse comme tel et qu'il suive vers le but qu'il s'est fixé; un leader charismatique dont il puisse suivre l'exemple et en qui il puisse se reconnaître.


Il en va en politique comme en religion:

Nicolas Sarkozy est un de ces leaders auxquels ont peut s'identifier et suivre. De temps en temps il fait un "prêche"' pour expliquer et le reste du temps il avance dans le bon sens et nous le suivons.

Pour parler du PS, en son temps Jean Jaures, a été un de ces leaders; lui aussi; il avançait et les masses populaires le suivaient..

Aujourd'hui, le PS, tout comme un certain clergé d'après Vatican II, a tourné le dos au but et s'est substitué à lui, passant son temps en prêches face à ses fidèles...  Plus grave, les dits prêches ne concernent plus le but à atteindre, mais débattent de la légitimité de chaque officiant.

Y aura t'il au PS un leader capable d'aller de l'avant vers le but à atteindre, et qui fasse autre chose que du préchi/précha?

Y aurat'il un 'Pape" pour sauver le PS


Repost 0
15 novembre 2008 6 15 /11 /novembre /2008 12:01

 

On y est ! Ségolène est candidate au poste de première secrétaire du Parti Socialiste

 

Et c’est une bonne chose !

 

Une bonne chose, pour la droite, au vu des performances passées de la gente dame.

 

Une bonne chose, pour le PS, car, avec elle, « tout serait vraiment possible » et tous les espoirs permis pour ceux qui envisageaient de faire sécession et … pourront donc rester.

 

Une bonne  chose pour la vie Politique Française et la parité, car le parti le plus misogyne de France, si elle obtient le poste, tournera royalement une sacrée page.

 

Plus sérieusement …

 

La « nomination » de Ségolène Royal permettrait de sauver le PS et de lancer enfin un vrai débat, à l’intérieur de ce parti.

En effet nous savons que la future nouvelle Secrétaire est fan des commissions et des enquêtes auprès des militants.

 

Elle nous a habitués, lors des dernières échéances électorales, à se reposer sur les attentes des militants et éventuellement des français, pour définir ses prises de positions et l’orientation des grands axes de sa politique ; c’est ce qu’on attend d’un secrétaire général

 

Ses bourdes passées, à répétition, plaident aussi en sa faveur et, même si elle semble avoir beaucoup appris, en la matière, cela lui permettra d’endormir les éléphants.

 

Sa force, c’est l’âge des militants qui l’ont amenée là : les jeunes ! Ceux là, il ne lui faudra pas les décevoir ; mais, si elle y parvient, ils lui permettront d’en imposer à tous les autres.

 

Sa faiblesse c’est le piège Bayrou. Saura-t-elle l’éviter ?

Si non, elle perdra sur sa gauche et renforcera la nébuleuse du facteur.

Gageons qu’elle s’en sortira bien, car son succès, sur ce coup, lui permettrait de rouler quelque temps solo et, égo oblige, de se passer, momentanément, d’alliés de circonstance quelque peu encombrants …

 

A moins qu’elle ne nous ressorte le coup de son parrain en politique, François Mitterrand, le coup … du programme commun

 

Il faut peut être le souhaiter, rien que pour le plaisir … de voir assis, à la même table, Ségolène Royal, Olivier Besancenot et François Bayrou.

 

On n’a pas souvent, par les temps qui courent, l’occasion d’une franche rigolade…

Et puis, il faut avouer que l’incroyable faculté de la candidate à nous la jouer les Gaston Lagaffe féminins, a fini  par nous la rendre attachante et sympathique …. Son nouveau look aussi… on ne se refait pas !


Repost 0
13 novembre 2008 4 13 /11 /novembre /2008 11:51
Depuis la fameuse affaire dite du trou du SMTC les esprits bien échauffés semblent s'être calmés ces derniers jours même si les bruits les plus fous ont courru et  poursuivent leur petit bonhomme de  chemin...

Interpellé par Jean Pierre Brenas, lors du dernier conseil municipal, le Maire Serge Godard, par ailleurs Président du SMTC, a, d'un geste auguste, balayée l'interrogation suspicieuse, affirmant qu'il n'y avait pas de trou mais tout au plus une partie du buget non encore ficelée (les termes exacts sont approchants...).

C'est le forum Cyberbougnat qui relance le débat et livrant l'info d'un audit qui aurait été demandé sur les biens et possessions dudit syndicat des transports.:


"Le SMTC vient de faire paraître l'appel d'offres suivant. Comprenne qui pourra...

Avis de marché

Département de publication : 63
Annonce No 08-248428
Services
--------------------------------------------------------------------------------
- Nom et adresse officiels de l'organisme acheteur : SMTC de l'Agglomération Clermontoise.
Correspondant : M. le président du SMTC, 2 bis rue de l'hermitage, 63063 Clermont Ferrand, tél. : 04-73-44-68-68, télécopieur : 04-73-44-68-99, courriel : mp@smtc-clermontferrand.com, adresse internet : https://www.adema-mp.com/smtc.
Objet du marché : avis rectificatif évaluation du patrimoine du SMTC et réactualisation.

Caractéristiques principales :
la mission consiste à estimer tant les biens meubles qu'immeubles appartenant au SMTC et à procéder à l'adjonction des nouveaux risques que le titulaire identifiera avec tous les documents mis à sa disposition, et la réactualisation de l'expertise de base

Type de procédure : procédure adaptée.

Date limite de réception des offres : 29 octobre 2008, à 12 heures.

Autres renseignements :

Renseignements complémentaires : cette annonce fait suite à l'annonce no08-235736 publiée le 07/10/2008. La date limite de remise des offres a été reportée suite à un complément apporté au cahier des charges.

Date d'envoi du présent avis à la publication : 17 octobre 2008. "


Cette info vient renforcer une rumeur qui courre sur une méfiance des banques quand au financement des dernières rames de tram livrées.

Quand on connait la pusillanimité des banquiers, l'affaire n'a rien d'étonnant;. en effet après tout le bruit qui a été fait autour du fameux trou financier, il fallait s'attendre à ce que les argentiers locaux ouvrent grand leur parapluie.

En effet pourquoi le SMTC aurait il besoin d'
estimer tant les biens meubles qu'immeubles appartenant au SMTC et à procéder à l'adjonction des nouveaux risques que le titulaire identifiera avec tous les documents mis à sa disposition, et la réactualisation de l'expertise de base...si ce n'est pour rassurer les bailleurs de fonds.

... A moins que le Président, Serge Godard, en fin stratège ait besoin de cette étude pour fermer le bec à ses détracteurs, en sortant de de son chapeau la solution providentie qui clouera tout le monde au poteau.

Repost 0
8 novembre 2008 6 08 /11 /novembre /2008 14:20

Repost 0
8 novembre 2008 6 08 /11 /novembre /2008 13:59

Pas grand-chose à en retenir, sinon que les banquiers sont des méchants et que le désengagement de l’état est, encore et toujours, cause de tous les maux.

 

Quelques impressions…

 

Serge Godard semblait en pleine forme: il est vrai qu'il se trouvait sur ses terres, dans son bastion…

 

Jean Pierre Brenas a été pugnace et a argumenté  en profondeur sur la fiscalité, s’attirant la réponse, désormais traditionnelle, lorsque cela gratte : « Pas à l’ordre du jour » …  on n’en saura pas plus sur la fameuse taxe additionnelle…

 

Des verts plus préoccupés d’antimilitarisme que de … verdure

 

Anne Courtillé mordante, présente sur tous les fronts et impavide sous la bronca…

 

Les qualités de marathonien d’Alain Martinet que certains avaient du mal à suivre, quand au sujet des votes proposés …

 

Aux abonnés absents:


Les deux co-leaders du Modem

 

Au piquet :

 

Alain bardot, qui nous a fait, en matière d’exposé  préliminaire d’orientation budgétaire, un véritable réquisitoire de politique générale populiste que n’aurait pas désavoué Besancenot, en réussissant le tour de force de ne rien laisser deviner des lignes du budget qui sera débattu en décembre, si ce n’est une augmentation de la fiscalité qui sera … ce qu’elle sera !

 

Le Ponce Pilate d’or :

 

Une jeune conseillère municipale qui s’est abstenue dans presque tous les votes.

 

Les bons points pour leurs interventions opportunes et argumentées :

 

-  Brenas

-  Lafont

-  Virgoulay

-  Bianchi

-  Barbin




Repost 0
Published by jn delorme - dans jeannoeldelorme
commenter cet article
6 novembre 2008 4 06 /11 /novembre /2008 13:32
Jean Philippe Elie, journaliste et Rédacteur en Chef de "Chef d'Entreprise Magazine". vient de livrer une note sur sa page Facebook, qui a elle seule résume l'inquiétude, voir l'indignation de beaucoup d'entre nous...

Je vous la livre in extenso car en quelques mots, Jean Philippe Elie appuie là où cela fait très mal! Espérons qu'il sera entendu:

"
Absoudre ses fautes grâce à l'Etat christique...
Dans un récent édito, le directeur de la rédaction de l'Express, Christophe Barbier, trouvait tout à fait logique que l'Etat sauveur (des banques) intervienne au plus fort de la crise financière. Cependant, une fois celle-ci passée, l'Etat devra à nouveau s'effacer afin de laisser la roue du capitalisme tourner pour le plus grand bien de la planète.

Ma déception, à la lecture de cet édito, fut à la hauteur des pertes du Cac 40 ! Par quel coup du sort un brillant journaliste comme Christophe Barbier est-il devenu autiste au point de ne pas se rendre compte que le capitalisme ne doit plus être livré à lui-même ? C'est à croire que la crise actuelle a tétanisé les consciences et fait perdre à certains journalistes (caste à laquelle j'appartiens) le sens du libre arbitre, à défaut de celui de la libre entreprise...

Oui, le capitalisme est à l'heure actuelle le modèle économique le plus souhaitable. Mais le capitalisme sans régulation, c'est comme science sans conscience. C'est laisser des individus amoraux s'enrichir, jusqu'à l'indécence, sur le dos de salariés qui ne sont plus que des variables d'ajustement ! C'est laisser des individus ayant perdu le sens des réalités se goinfrer jusqu'à s'en crever la bulle boursière, avant d'appeler au secours un Etat christique. C'est laisser des individus s'absoudre de leurs fautes sans prendre conscience de l'immoralité de leurs actes...

Je pensais que cette crise déclencherait enfin une catharsis libératrice, où le sacrifice d'ouvriers - perclus de douloureux TMS - serait enfin reconnu... et indemnisé à sa juste valeur. Je me suis trompé : ceux qui nous ont plongé dans la tourmente présente, après avoir perçu des dividendes faramineux, refusent d'assumer leurs actes et d'en tirer les conclusions qui s'imposent. L'Etat sauveur a simplement le droit de voler à leur secours, avant d'être crucifié sur l'autel d'un nouveau capitalisme qui sera tout autant immoral que le précédent.
Repost 0
6 novembre 2008 4 06 /11 /novembre /2008 09:53
Les faits, les dates et les chiffres ...
Si on veut comprendre ce qui se passe dans cette fameuse affaire dite du trou du SMTC, il convient de démonter l'historique qui a amené à cette situation en excluant toute polémique et commentaires.

Jusqu'en 1975 c'est le Conseil Général qui supervise le réseau de transport de l'agglomération clermontoise et à ce titre il en concède la gestion à TCRC (Compagnie des transport en commun de la région clermontoise).

En 1975 est crée le SMTC suite à la création, au bénéfice des communes de plus de 100 000 habitants et aux syndicats de communes, de la taxe de versement transport (à,( à 1% de la masse salariale des entreprises de plus de neufs salariés).

Le SMTC, première version, était composé de neuf communes et du Conseil Général.

Le 3 Novembre 1975, Une délibération du Conseil Général adopte les statuts du SMTC:
- Un comité syndical de 23 membres: 16 représentants des communes et 7 représentants du Conseil Général
- Une contribution des collectivités au déficit éventuel d'exploitation de 1/3 pour kle Conseil Général et des 2/3 pour les communes.

Le 23 Mai 2000, par délibération le Conseil Général approuve la modification des statuts du SMTC, motivée par la création de Clermont Communauté.:
- Un comité syndical de 31 membres: 4 pour le conseil Général, 26 pour Clermont Communauté et 1 pour la commune d'Orcines.
Malgré la modification de la répartition des sièges, les participations au déficit reste la même, 1/3 pour le Conseil Général et 2/3 pour les autres collectivités.

Le 17 Septembre 2004, par délibération, le conseil Général alloue une subvention de 15 M€ en contrepartie de son retrait du SMTC..

Le 14 Septembre 2006 par délibération, le Conseil Général autorise son Président à en engager la procédure de retrait du SMTC.

Le 15 Février 2007, le Président du Conseil Général engage par courrier cette procédure, conformément aux statuts d'alors du SMTC..

Le 26 Juin 2008, le SMTC approuve une troisième modification de statuts:
- Un comité syndical de 34 membres: 4 pour le Conseil général, 29 pour la communauté d'agglo et 1 pour la commune de Sayat.
- Les participations au déficit restent les mêmes.
- à noter les alionéas 12 et 13 du texte qui prévoit "qu'un membre du Syndicat Mixte peut demander son retrait du syndicat moyennant une prévenance d'un an. Ce retrait est décidé par le le Comité Syndical statuant à la majorité absolue des suffrages exprimés. Toutefois, la décision de retrait ne peut intervenir si plus d'un tiers des organes délibérants du Syndicat s'y opposent..." (alinéa 12) et "Les modifications statutaires sont décidées à la majorité absolue des membres qui composent le Comité Syndical..." (alinéa  13)

En Juillet 2008, au cours d'une réunion, le Président du SMTC remet au Président du conseil Général, une lettre qui demande une augmentation de la participation de l'Assemblée Départementale, à hauteur de 4,5 M€  au lieu des 450 000 alloués jusqu'alors. Le conseil général argue que sa participation ne peut dépasser, statutairement et juridiquement, le 1/3 de la participation des autres membres et qu'elle ne peut excéder 1,5 M€ (correspondant au transfert de la compétence scolaire).
D'autre part le Conseil Général s'étonne de n'avoir été averti en aucun moment d'un important déficit du SMTC et que sa demande de retrait du SMTC n'ait pas eté soumise au conseil Syndical de cette structure.

Le .4 Novembre 2008, en séance pleinière, le conseil Général adopte une motion qui rappelle l'historique ci-dessus, insiste  sur l'accord de 2003 qui prévoyait son retrait du SMTC (dès que les premières rames rouleraient...), s'étonne de n'avoir reçu aucune réponse à ce sujet, s'inquiête de l'ampleur du déficit  annoncé par le SMTC et de "l'imprécision qui entoure ce dernier quand au montant réel, aux causes et à la durée..."

Il réaffirme " son attachement au développement de transports publics performants et harmonisés sur l'ensemble du territoire du Puy De Dôme, à un coût attractif pour les usagers et supportable pour le contribuables ..." et qu'il continuera à prendre part au financement des transports publics du département, mais, qu'en ce qui concerne le SMTC, il ne prendra aucune décision tant qu'il n'aura pas connaissance du déficit réel, de sa durée et de ses causes.
Il demande communication du rapport établi par le cabinet Klopfer en 2006 et, dans l'attente du rapport définitif de la Chambre Régional des Comptes qui risque d'être rendu dans un an, il appelle à la réalisation d'un audit du SMTC par un organisme indépendant et au cahier vdes charges duquel il serait associé..

NB:Comme on le voit, il n'est nulle part q
uestion de T2C, un peu trop vite et certainement injustement,  mise sur la sellette


Repost 0
5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 14:01
Nuit magique d'élection:


Repost 0

Présentation

  • : jn delorme blogue....
  • : mon espace de "Liberté" - humeurs et réactions
  • Contact

C'est tout bon

Recherche

Texte libre

visiteurs

un compteur pour votre site

personne(s) actuellement sur ce blog


 Jean Noel Delorme

Référencement
paperblog member

<script src="http://www.paperblog.fr/includes/js/marqueur.js" type="text/javascript">
</script>
<script type="text/javascript">
sendmarqueur();
</script>

Articles Récents