Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 septembre 2008 3 24 /09 /septembre /2008 14:50
Brice Hortefeux a choisi Vichy pour y organiser la Conférence Européenne sur l'intégration les 3 et 4 Novembre prochain.
Il avait justifié son choix, décidé envers et contre beaucoup... au mois de Juin Dernier



Il vient d'enfoncer le clou en rappelant ce choix, lors du récent congrès de l'ANAEM, ajoutant: "je ne ferai pas de politiquement correct; je revendique "à mort" le choix de Vichy"


IL dénonce aussi " le crétinisme de certaines associations qui voient là une provocation au passé"... !

Il n'est pas besoin d'aller chercher bien loin les dites associations... car on en trouve une à Vichy même, dont les éructation haineuses n'hésitent pas, elles, à rappeler le passé , sous couvert de s'en prendre à Sarkozy et donc à Brice Hortefeux.



D'accord, l'amalgame est un bon fond de commerce pour ces groupuscules  et c'est aussi la base de la méthode trotzkiste du bourrage de crane et de la désinformation, mais, là, il vont quand même un peu loin, n'hésitant à asséner:
" Vichy ? N’est-ce pas la ville qui a abrité le régime de Pétain ? On ne peut en 2008 accuser tous les vichyssois d’être des petits-enfants de « collabos », bien entendu. ...( Pas tous mais beaucoup?)...
En lisant les témoignages des élèves sans-papiers arrêtés à la sortie des lycées, comment ne pas penser aux rafles d’enfants juifs pendant l’Occupation ? Ne faisons pas de parallèle systématique, mais les circonstances inhumaines sont troublantes de similitudes dans les méthodes employées et le climat de terreur et d’humiliation qui règne actuellement.... "

bien entendu, ils appellent une liste (interminable) d'organisations à manifester ce jour là (certaines vont être bien surprise de se retrouver citées...)

C'est contre ces méthodes d'un autre âge que se mobilisent les Brice Hortefeux, Gérard Charasse, Claude Malhuret, Gilbert Collard, Dominique Dutilloy et bien d'autres.

On comprend mieux la réaction de Brice Hortefeux ...


Repost 0
Published by jn delorme - dans jeannoeldelorme
commenter cet article
23 septembre 2008 2 23 /09 /septembre /2008 12:37
Mais que fait Clermont-Avant-Tout?


La question m'est souvent posée. (pour les nouveaux arrivants, j'ai aussi cette casquette d'animer le blog de l'association)

Bien qu'ayant promis le secret, stratégiquement indispensable dans les grandes occasions, je ne peux résister à l'envie de cafter et d'en dévoiler un peu ... et puis, comme le dit souvent, en trépignand des pieds, une personne qui me fut chère, "je suis chez moi! J''y fais ce que je veux!"

Parceque Clermont-Avant-tout se veut association citoyenne ouverte à tous, nous avons volontairement suspendues les activités pendant la longue période des élections.

Depuis Juin, c'est reparti et beaucoup d'entre nous se sont retrouvés lors du désormais traditionnel apéro pétanque du square Michel de l'Hospital le Jeudi 21 Août
Nous avons participé activement au combat mené par les riverain du square Sévigné et ne pouvons que nous féliciter de la sage décision du maire d'abandonner le projet.

Depuis bientot 5 ans beaucoup de clermontois ont eu recours à l'association et nombreux ont été ceux qui ont participé à l'une ou à l'autre de ses actions. Les commissions crées en 2007, en vue d'élaborer des propositions pour les municipales de 2008 ont été un grand succés.
Tout cela veut dire beaucoup de monde et de bonnes volontés qu'il était important de ne pas laisser au bord du chemin.
Clermont-Avant-Tout avait donc besoin de se muscler et de fédérer encore plus large .

Mi-Octobre, Jean Pierre Brenas (Président) et  Nicole Barbin (vice-présidente), tous deux conseillers municipaux  présenteront , lors d'une grande soirée, la nouvelle organisation et les nouveaux objectifs de l'association.

L'heure n'étant plus aux discours consensuels stéréotypés auxquels certains nous ont habitués, ni à une contestation dogmatique, beaucoup pratiquée en terre d'Auvergne, nous allons clairement annoncer la couleur et poursuivre les buts de l'association: dire ce qui va et contraindre ce qui ne va pas; Un programme calé sur les grandes échéances locales s'avérait nécessaire car on ne peut se targuer de représenter les habitants et agir en marge des échéance qui préoccupent ceux qui nous gouvernent.

Le loup sort du bois, me direz vous?
Pas vraiment, on va plutot s'attaquer à abattre l'arbre qui cache la forêt;;;
Mais j'en ai peut être trop dit... Jean Pierre Brenas dira le reste lors de cette fameuse soiré...

(date et lieu sont fixés et je vous les annoncerai lorsque tout sera validé par le BigBoss et son bureau)
Repost 0
18 septembre 2008 4 18 /09 /septembre /2008 09:31
Me Gilbert Collard vient  de livrer, sur son blog, un vrai travail d'investigation sur le dossier Edwige:

le décret a été publié dans le Journal officiel du mardi 1er juillet 2008.

 

Cliquez pour télécharger

 

 

 

la CNIL a émis des réserves sur la collecte de telles données en vue de constituer un nouveau fichier policier sans pour autant réussir à tirer la sonnette d’alarme.



Cliquez pour télécharger

 

 

la CNIL, toujours, a renouvelé certaines de ses réserves dans un communiqué de presse daté du 2 juillet.



Cliquez pour télécharger

 

 

Le 22 juillet, dans un rapport rendu sur la France, 18 experts alertaient sur les dangers et les dérives d’un tel fichier.



Cliquez pour télécharger

 

 

Selon ce collège d’experts, la France ne respecte pas le pacte international relatif aux droits civiques et politiques.



Cliquez pour télécharger

 

 

Sous le titre :

Edvige porte atteinte à la liberté

 

Gilbert Collard analyse en détail, l'historique d'Edwige et dénonce les dérives possible, en concluant:


Pour conclure, ce fichage est une atteinte aux libertés, et est contraire aux dispositions du code de la Communauté Européenne. Tout citoyen, fiché dans ce fichier, devrait pouvoir avoir accès à ces informations, et pouvoir les faire modifier, si les indications portées sur lui sont fausses ou erronées. En l'état actuel des choses, il apparaît que ce moyen de contrôle ne soit pas prévu dans les textes, ce qui est une infraction au code européen.

« La liberté d'une personne est fonction de l'absence d'informations que les autres ont sur elle. Si une société sait tout sur moi, je suis un homme qui ne peut plus être libre. » Albert Jacquard.

même si Edvige n'est pas une nouveauté mais du réchauffé, tant que sur le texte cela restera "susceptible de porter atteinte à l'ordre public", Edvige restera susceptible de porter atteinte à la liberté de tout un chacun même s'il n'a rien à se reprocher y compris dans la sphère privée…



Gilbert Collard

Edvige 2 : les liaisons dangereuses






Repost 0
16 septembre 2008 2 16 /09 /septembre /2008 10:36
Un professeur de russe, Eric Atlan, enseignant à l'ESC de Clermont-Ferrand, a trouvé la mort dans le crash du boieng dans l'Oural hier à l'aube. Il devait rejoindre son épouse pour adopter une petite fille de quelques mois.

(Le Populaire.fr via Wikkio)



Le Boeing-737 appartenant à une filiale de la compagnie aérienne russe Aeroflot s'est écrasé dans la nuit du 13 au 14 septembre près de Perm, dans l'Oural, tuant les 88 personnes qui se trouvaient à bord.







Crédit photos- Ria Novosti)
(Merci à D. Dutilloy qui a relevé ma coquille à propos du modèle de Boeing)
Repost 0
15 septembre 2008 1 15 /09 /septembre /2008 10:35
Le Général Stollsteiner, commandant des forces de l'Otan dans la région de Kaboul, a dans un entretien accordé à Jean-Pierre ELKABBACH sur Europe1  comparé les talibans à une Harka, soulevant un tollé d'indignation des nombreux Harkis et de leurs descendants, résidant ou non sur le sol de leur mêre patrie la France.

AJJIR, le site d'une des plus importantes associations de Harkis, par la voix de son secrétaire général J.Orlianges, s'indigne de cette bévue qui dénotte une méconnaissance de notre histoire et constitue un nouveau coup de rasoir dans la gorge, déjà bien entamée, de nos français nés en Algérie.

Au delà des déclarations du général qui a le mérite de faire son autocritique, on assiste, là, encore une fois, à un dérapage verbal inadmissible dans la bouche d'un dépositaire de l'autorité.

Ce n'est pas la première fois que les Harkis sont ainsi villipendés et servent, à leur corps défendant, d'exutoire ou de réservoir à bons mots. Il n'est que de se souvenir  de Georges Frêche ...

C'est une manie récurrente en France que de stigmatiser une couche de la population sans se soucier  des dégats faits à des individus considérés comme minoritaires. La stigmatisation de la ville de Vichy,   dénoncée par Dominique Dutilloy, relève de la même approche insolente et irresponsable..

Gageons que la réaction indignée de AJJIR et celle, à venir, beaucoup plus violente,  n'en doutons pas, de La Coalition Harki de mon ami Khader Moulfi, vont donner à réfléchir à nos gouvernants et responsables de la bonne parole médiatique sur la prudence minimale à apporter lorsque qu'on se sert de l'image d'autrui...

A quand un collectif des victimes du persiflage irresponsable et public?
Repost 0
Published by jn delorme - dans jeannoeldelorme
commenter cet article
15 septembre 2008 1 15 /09 /septembre /2008 09:42
Demain, Mardi 16 Septembre, le retour d'estive aura bien lieu à Clermont-Ferrand car ce sont entre 10 000 et 30 000 manifestants paysans qui sont attendus dans la capitale Arverne.

"Pas de territoire sans paysans, pas de paysans sans revenu", ce sont donc entre 10.000 et 16.000 agriculteurs venant de sept régions différentes (Auvergne, Limousin, Centre, Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon, Franche-Comté, Bourgogne) qui devraient défiler dans les rues de la capitale auvergnate.(source Nouvel Obs).

La Montagne a relayé le message de prudence des transports publics clermontois annonçant des risques de pertubation dans la circulation. ..

Des risques? 'Cest un euphémisme, car, au vu du nombre de régions mobilisées, Sept, et  de la diversité des professions paysannes concernées, il semble (selon des souces autorisées) qu'il faille attendre près de 20 000 manifestants; si on rajoute les animaux qu'ils (les paysans) ne vont pas manquer d'apporter avec eux, on peut résonnablement tabler sur 30 à 40 000 êtres vivants qui vont venir clamer leur mécontentement sous nos fenêtres et sous celles de la préfecture.


Il n'y a pas lieu, cependant, de s'affoler, nos paysans étant, par définition, des gens mesurés et respectueux de la nature et de l'environnement, même si leur environnement, c'est nous et que nous le sommes (mesurés et respectueux) bien peu à leur égard.

Donc, demain ce sera une belle journée, où il fera bon poser un jour de congés, laisser les enfants à la cantine scolaire et éviter les abords de la préfecture (sauf, si on a un stock de déodorant à écouler ...)

( les sites qui en parlent: Plein Champ. com - Cyberbougnat - objectif Gard. com - Agri 79 - l'Union Cantal -  etc...)
Repost 0
Published by jn delorme - dans jeannoeldelorme
commenter cet article
12 septembre 2008 5 12 /09 /septembre /2008 16:04

Les députés UMP Pierre Lellouche et PS François Lamy vont être envoyés en Afghanistan pour une mission d’évaluation des moyens mis à disposition des forces françaises, mais aussi pour mesurer la compétence du commandement.

 

Il y a quelques jours, avec quelques autres, je m’interrogeai sur les raisons de nos pertes en vies humaines et m’insurgeait sur un certain traitement de l’information qui pourrait être assimilé à de l’intelligence avec l’ennemi.

Le premier volet est donc aujourd’hui, pris très rapidement en considération, car si nos gouvernants ont décidé d’enquêter sur les moyens et le commandement, c’est parce que, certainement, il y a de gros doutes à ce sujet.

 

Les récents développements de l’affaire de la fusillade de Carcassonne nous donnent froid dans le dos. Ce flou artistique qui entoure la gestion des munitions dans une caserne, sur le territoire français, laisse mal augurer de celui qui doit entourer le management de nos troupes engagées à l’étranger, qui plus est, en territoire hostile.

 

Je me souviens de manœuvres en 1971 au viaduc des Fades, ou un S/lieutenant du 92èmeRI nous avait couverts, nous simples appelés du contingent, pour un oubli de quelques bricoles sur le terrain. L’armurerie, alors, tenait un livre d’entrées et sorties qui ne laissait même pas disparaitre une boucle de ceinturon de PM. Le s/lieut était retourné, en fausse, sur le terrain, la nuit suivante et, bien qu’il ait tout récupéré, il avait quand même subit quelques jours d’arrêts en prenant tout sur lui.

 

Si dans un régiment d’élite il y a gabegie que doit-il en être dans un autre ?

 

A toutes choses, malheur est bon, dit-on.

Les conséquences de l’embuscade en Afghanistan, seront peut être une prise de conscience salutaire de ce qui ne va pas dans notre armée. Peut être s’apercevra t’on que l’abandon du service militaire obligatoire a induit un effet pervers:

Tant que la conscription était en place l’armée, avait un devoir d’instruction et d’émulation ; de plus, les appelés venaient de milieux différents et étaient de sensibilité, y politique, très variée ; ils n’avaient aucun devoir de réserve et pouvaient librement communiquer autour d’eux leur ressenti. Cela obligeait l’encadrement à tendre vers la perfection.

 

Depuis l’armée est devenu un vase clos ou l’extérieur n’a plus regards directs. On peut imaginer qu’elle est soumise à des pressions budgétaires, de carrières et politiques comme n’importe quelle administration.

Et c’est peut être là que le bat blesse….

Repost 0
Published by jn delorme - dans jeannoeldelorme
commenter cet article
11 septembre 2008 4 11 /09 /septembre /2008 10:50
Il y a quelques jours je relayais le coup de gueule de Gilbert Collard à propos du financement du RSA et donnais mon avis sur le traitement de l'info au sujet de nos soldats en Afghanistan. aujourd'hui vient au devant de la scène médiatique le fichier EDwige...
Gilbert Collard lui aussi enfonce le clou :

EDVIGE EDFICHE : Ça y est, nous sommes fichés donc fichus !

Morts pour la patrie médiatique


Bruno Landriot, président de la Fédération de l'Allier du Parti Radical, s'interroge aussi sur Edvige et relaie un communiqué du PR:

communiqué du Parti Radical sur le fichier EDVIGE


Plus près dee nous, c'est au tour de Flavien Neuvy de poser quelques questions essentielles:

La mauvaise idée Edvige,

Nicolas Sarkozy, fidèle à ses habitudes a pris le taureau par les cornes:

"Sans attendre une décision - pas avant la fin de l'année - du Conseil d'Etat, devant lequel plusieurs recours en annulation ont été déposés, le chef de l'Etat a pris les choses en main.

Dès son retour de Russie et Géorgie, et une fois le sommet Union européenne-Ukraine bouclé, il a convoqué une réunion à l'Elysée et fait savoir que si sa "priorité" demeurait "la lutte contre la délinquance", il n'en était pas moins "le garant" des libertés publiques.

Il a demandé à Mme Alliot-Marie "d'ouvrir rapidement une concertation" sur ce fichier, qui devra être "suivie de décisions pour protéger les libertés". "Il faut désamorcer la crise" ...(AFP)

Qui disait q
ue nous n'étions plus en démocratie?
On voit là un certain nombre de sujets forts au sujet desquels des membres de la majorité présidentielle se permettent de ne pas être d'accord; le chef de l'état, tout en restant ferme sur sa ligne politique, engage immédiatement le dialogue....



Repost 0
Published by jn delorme - dans jeannoeldelorme
commenter cet article
9 septembre 2008 2 09 /09 /septembre /2008 09:56

L’affaire des 10 soldats français mort en Afghanistan lors de l’affrontement  avec les talibans fait resurgir le malaise (récurrent dans notre histoire) que nous éprouvons vis-à-vis de notre armée ; malaise qui influe sur les moral des hommes engagés, donc sur leur action et, à terme, qui nuit aux intérêts supérieurs de l’état.

 

Que s’est il passé ? Un détachement de soldats français participant à une reconnaissance est  tombé dans une embuscade et s’est heurté à des forces supérieures en nombre et qui, de plus, bénéficiaient de l’effet de surprise. Résultat : 10 morts parmi nos hommes (dont un dans un accident le lendemain).

 

Que la reconnaissance ait été mal préparée, les dotations en munitions et matériels insuffisantes, les appuis inefficaces ou inexistants,  que le renseignement militaire ait été déficient, Qu’il y ait eu manque de coordination entre les alliés participant à l’opération et que des agents dormants ou un manque de discrétion aient permis aux forces ennemies de tout connaître de l’opération prévue et donc d’anticiper en préparant une embuscade … Tout cela est possible et probable.

 

L’armée, au lendemain de l’embuscade, n’en a soufflé mot et c’est normal car, l’armée, c’est la grande muette.

 

Grande muette, pourquoi ?

Pour de bonne raisons. Deux principalement.

 

1)   Parce qu’elle est au service de l’état, ou plutôt, de la nation. Son engagement armé sert à défendre notre territoire, nos concitoyens ou à prévenir une menace à venir avérée. (Ce qui est le cas en Afghanistan).

    Le secret absolu en ce qui concerne ses opérations relève de l’intérêt supérieur de l’état.

    En d’autres termes donner des informations détaillées sur ses actions relève du cas  « d’intelligence avec l’ennemi ».

2)   Parce que l’efficacité d’une armée dépend essentiellement de la discipline,  de l’unité d’action et de commandement.

 

Le problème c’est que certains médias et certains politiques qui sont à l’affut de tout ce qui peut faire de l’audience ou servir ce qu’ils croient être leur cause, interrogent et dénoncent sans s’inquiéter des dégâts possibles.

 

Que les faits soient connus et analysés lorsque nos troupes ne sont plus engagées, c’est normal dans un pays démocratique, mais, en l’occurrence, il fallait prendre, en interne, des mesures pour que cela ne puisse se reproduire, avec des sanctions dans la hiérarchie, les responsables militaires étant appelés à répondre à huis clos devant une commission de la représentation national (à discrétion du chef de l’état, commandant des armées).

 

Il n’aurait jamais du y avoir ce battage médiatique, tous ces états d’âme de responsables politiques qui ne peuvent avoir que deux résultats : affaiblir nos forces militaires et renforcer les forces ennemies.

 

Beau résultat, mais nous y sommes habitués.

 

Déjà, lors de la guerre d’Indochine, grâce aux atermoiements des politiques et aux campagnes de presse, notre armée était stigmatisée et déstabilisée. Les survivants de Dien Bien Phu  ont été envoyés en Algérie et la aussi, ils ont été l’objet de toutes les attaques et trahisons…

 

C’est devenu un vrai sacerdoce que d’être militaire dans l’armée française.

 

Si toutes les causes, avancées plus haut, du résultat désastreux de l’embuscade sont réelles, c’est, non pas, à la seule hiérarchie d’en pâtir mais aussi  au monde  politique qui est le véritable chef de l’armée et qui distribue commandements et dotations.

Le politique doit en tirer des conclusions et donner les moyens en matériels et en chefs compétents aux hommes engagés dans des combats au service de la France.

 

En 1793, dans un pareil cas de figure, journaux et peuple auraient loué l’héroïsme de nos soldats et la guillotine aurait éliminé les incompétents ou supposés tels pour faire de la place à des Buonaparte et autres Desaix.

 

Cela écourtait ainsi le règne des vieilles badernes et des imprécateurs pisses-copie accrochés, à leurs médailles et à leur fauteuils, les mêmes qui nous ont fait perdre en 40 et quitter Indochine et Algérie dans le déshonneur…

Repost 0
4 septembre 2008 4 04 /09 /septembre /2008 11:40
Me Gilbert Collard, avocat médiatique et président de la fédération de l'Allier du Parti Radical, vient de pousser un de ses coup de gueule dont il a le secret et qui font qu'on l'aime ou qu'on le déteste, mais, qu'en aucun cas, il ne laisse  indifférent.
Gilbert Collart, dans un pamphlet argumenté, s'en prend au RSA (revenu de solidarité active).
Pour lui il ne s'agit que d'une "galégeade" qui va favoriser les 300 OOO familles (et non 300 comme une coquille malencontreuse pouvait le faire croire, merci Gilbert de m'avoir averti) les plus riches en les exonérant de tout nouvel impot
Il insiste sur l'aspect "solidarité active à l'envers" et parle de "piège constitutionnel" concluant en citant les paroles d'un politique du XIXème siècle:


« Il faut faire payer les pauvres, car ce sont les plus nombreux. »

Souhaitons donc que cet adage suranné et d’un autre temps ne revienne pas hanter les couloirs du palais-Bourbon et les rues de notre pays ? A cette interrogation, une seule réponse me vient à l'esprit : les Français sont un grand peuple plein de sagesse mais qui jamais n'oublient.


Les réactions à cette déclaration ne peuvent qu'être vives, voir violentes, car il s'agit d'un véritable pavé dans la mer de béatitude du RSA
.

Faut il y voir la forme d'une certaine contestation radicale ou tout simplement le coup de sang d'un homme qui n'a pas pour habitude de consulter avant de dire sur la place publique ce qu'il a sur le coeur?

(lire aussi: Brice Hortefeux dans le figaro.fr: "le RSA est une révolution sociale")
Repost 0
Published by jn delorme - dans jeannoeldelorme
commenter cet article

Présentation

  • : jn delorme blogue....
  • : mon espace de "Liberté" - humeurs et réactions
  • Contact

C'est tout bon

Recherche

Texte libre

visiteurs

un compteur pour votre site

personne(s) actuellement sur ce blog


 Jean Noel Delorme

Référencement
paperblog member

<script src="http://www.paperblog.fr/includes/js/marqueur.js" type="text/javascript">
</script>
<script type="text/javascript">
sendmarqueur();
</script>

Articles Récents