Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 septembre 2006 2 05 /09 /septembre /2006 08:14

Le blog coopératif de gauche info-Clermont dans son dernier billet posté par Juan évoque le cas Bayrou et nous demande, me demande quel serait mon vote si, par extraordinaire, Au deuxième tour de l'élection présidentielle le FN se triuvait rester en lice face au PS. Ce cas de figure relève bien sur da la pure fantasmagorie mais je me suis prété au jeu et j'ai répondu en mon âme et conscience, ce qui n'engage que moi.

A ceux qui me reprocheront de faire de la pub à un "média" de Gôche, je rétorquerai que les contributeurs de ce site sont les premiers que je renncontre qui ne se répandent pas en vociférations et propos haineux dès qu'ils sont en face d'un "adversaire" politique et cela mérite d'être encouragé; cela s'appelle la démocratie; démocratie dont nous avons été bien souvent sevrés ici....

ci-après le billet en question et ma réponses, en attendant celle de Serge, lui aussi interpelé, de Teliber et les autres commentaires qui ne sauraient tarder....

Extrême centre ?

Post écrit par Juan

J’aime François Bayrou, attention, je suis très loin de partager l’essentiel de ses idées, mais j’aime l’homme qui, parfois avec un peu d’opportunisme, tente de rabattre les déçus de la bipolarisation vers l’UDF qu’il essaye tant bien que mal de placer au centre. Cependant, je dois avouer que je ne m’attendais pas à le voir évoquer sur TF1, les liens (trop ?) forts qui unissent médias et politiques mais aussi médias et argent.
Pour voir cette vidéo cliquez-ici

Je dois avouer que sa stratégie politique est audacieuse, comptabiliser sur lui un maximum de voix pour devenir un interlocuteur incontournable pendant les deux elections de 2007. Cependant elle se heurte à un problème de taille, et Michel Rocard l’a rappelé à la Grande Motte, le PS est social-démocrate et ne s’alliera pas avec l’UDF. Quant à l’UMP, je ne pense pas que Nicolas Sarkozy accepte d’avoir un rival au sein de la droite, il compte remporter des élections aussi écrasantes que celles de 2002. A moins que l’UDF ne réalise un score fleuve, ce sera très dur pour F. Bayrou

Post-Scriptum : Un peu de politique-fiction, Jean-Marie Le Pen pronostique un duel PS - FN au second tour de la présidentielle 2007, j’aimerais savoir quel serait la réaction de Serge Weidmann ou Jean-Noël Delorme face à cette situation. Si l’union sacrée proposée par la gauche ne serait qu’une mascarade pour appliquer une politique qu’ils trouvent exécrable comme l’a fait la droite en
2002 ? Voteraient-ils en masse pour le PS ?

Une réponse à “Extrême centre ?”

  1. jn delorme dit :

    Question piège mon cher Juan a laquelle je veux bien répondre à titre très personnel: L’hypothèse communiste, ou plutot cette hypothèque étant levée, si le cas de politique fiction surréaliste que tu proposes se présente, je voterai contre le FN.

    Mais revenons à l’essentiel de ton billet, le cas Bayrou.
    Je n’ai pas d’appréciation affective sur ce personnage, mais je trouve qu’à l’instar de Marie-Ségolène, il brasse large, très large… en appliquant l’axiome populaire qui dit que “tout ce qui rentre fait ventre” !

    Son angélisme de façade, son souhait de rassembler au centre, de changer les habitudes politiques seraient louables si le but avoué n’était pas de faire des voix pour êtrer en mesure d’aller au deuxième tour au “casse croute” auprès du plus fort.
    Cette démarche est clairement lisible au niveau national; elle est nettement annoncée au niveau local.

    Comme changement des moeurs politiques, c’est plutot le retour à la IV ème république, ce marchandage des voix!

Repost 0
Published by Jean Noël Delorme - dans jeannoeldelorme
commenter cet article
1 septembre 2006 5 01 /09 /septembre /2006 22:05

Brice hortefeux, dans un entretien accordé au journal Le Monde, a eu ces mots "sympathiques" à propos de Ségolène Royal et de l'Université d'été du PS:

"... une valse-hésitation entre le bal des débutantes et le carnaval des morts-vivants...."

Repost 0
Published by Jean Noël Delorme - dans jeannoeldelorme
commenter cet article
1 septembre 2006 5 01 /09 /septembre /2006 08:32
Après le flop de l'Université d?été du parti Socialiste et les difficultés de certains leaders et syndicalistes à trouver une oreille attentive, à défaut de signatures, beaucoup comptent se refaire une santé médiatique sur le dos du gouvernement.
 
A peine, le 1er ministre vient il d'annoncer le départ de négociations avec les partenaires sociaux dans le but de supprimer les charges sociales relevant du SMIG pour les entreprises de moins de 20 salariés, conformément aux engagements du président de la république, qu'on voit partout, dans la presse, sur les ondes et internet une levée unanime de boucliers roses rouges et noirs ; certains UMP même y vont de leur petite moue dubitative (forcément, les vieux routiers ont appris à ne pas mettre tous leurs oeufs dans le même panier !)
 
"...Cette mesure va favoriser les patrons voyous ! Elle va encore aider le capital et rien pour les travailleurs ! Et les smigards des entreprises de plus de 20 salariés ? etc?..."
 
Il va falloir redescendre sur terre, un jour, mesdames et messieurs les professionnels de la désinformation démagogique !
 
Arrêtez de dire n'importe quoi pour occuper le terrain !
 
Vous étendez votre fond de commerce sur des platebandes sensibles et qui ne vous appartiennent pas, celles de ceux qui sont en tain de suer sang et eau pur tenter de s'en sortir.
 
Les petites entreprises et plus particulièrement les TPE sont le principal moteur de la baisse actuelle du chômage, c?est une évidence et nul ne peut le nier.
 
Les aides en leur faveur, les accompagnements des chômeurs désirant créer leur propre boite seraient incomplèts sans cette mesure d'exonération totale des charges, car comment se développer, comment embaucher durablement sans mettre en danger la survie de son entreprise lorsqu'on est encore fragile, que les banques, bien sur, ne suivent pas et que la clientèle n'est plus fidèle comme autrefois ?
 
Tout autour de moi, j'en connais une multitude qui, coté moyens en personnels, se contentent d'expédients. Même l'iintérim est trop contraignant et onéreux pour eux.
 
Alors ils limitent leurs projets et font des semaines de 70 heures pour parvenir à boucler la fin de mois.
 
Embaucher pour eux c'est synonyme de charges sociales, de contraintes administratives écrasantes et le risque du prudhomme qu'ils ne peuvent prendre : c'est aussi être contraints de sous payer et donc d'avoir des salariés démotivés.
 
Alors ils se débrouillent, beaucoup d'entraide et d'échanges informels de services (et tout ce qu'on peut imaginer...)
 
Pouvoir embaucher et payer son salarié, à sa juste valeur en fonction du CA ajouté c'est le rêve de tous !
 
Alors ne gâchez pas ce rêve, notre rêve !
 
Dire que cela coutera cher à l'état est faux et un non sens !
 
Un chômeur embauché ne percevra plus ses allocations chômage et il coutera certainement moins cher à la Caisse d'assurance maladie  . Ou est la perte pour la collectivité ?
 
L'entreprise paiera plus d'impôts et de TVA. Ou est la perte pour la collectivité ?
 
Le pouvoir d'achat de beaucoup augmentera. Ou est la perte pour la collectivité ?
 
Le nombre d'exclus et de mécontents diminuera. Ou est la perte pour la collectivité ?
 
Bien sur, messieurs les exploiteurs professionnel du mécontentement tous azimuts, vos troupes risquent de diminuer ! Ou est la perte pour la collectivité ?
Repost 0
Published by Jean Noël Delorme - dans jeannoeldelorme
commenter cet article
30 août 2006 3 30 /08 /août /2006 23:19

En annonçant aujourd'hui la composition de son état major de campagne et bien qu'elle s'en défende, la "Dépassionara" des sphères chics du PS, tente effectivement un passage en force!

La Bronca que lui ont fait subir les cadres du part, ou plutot leur indifférence affichée, l'on poussée dans ses retranchements. S'appuyant sur la rue, pardon sur les sondages, elle passe à l'offensive en rendant public la composition de cet Etat Major de campagne.

Il sera difficile, à présent, aux socialistes de ne pas se ranger sous sa bannière, sous peine de passer pour des vieilles barbes machistes et avides de pouvoir: il leur sera difficile de paraitre aller contre la "vox populi"!

En ce qui concerne la gauche traditionnelle, les choses sont désormais claires et la voie royale pour Ségolène.

Bien sur il y aura la multitude annoncée de candidats trotskistes, altermondialistes et autres nihilistes de tous crins, mais pour l'essentiel le, pardon  la candidate sera l'épouse des son futur 1er ministre.

 on s'achemine tout doucement vers la version française (plus orthodoxe, si l'on peut dire) de ce qui vient de se jouer en Pologne...sauf ..si un grain de sable vient enrayer toute celle belle mécanique...

Dans l'immédiat, nous savons donc qui devrait être l'objet de notre attention critique et c'est là ou cela se corse: Il va être difficile de décortiquer, critiquer et réfuter un programme électoral qui n'existe pas!

En effet, dans les propos récents de notre belle postulante, il est difficile de trouver des propositions qui tiennent la route. Elle promet la lune à tout le monde! Prêche le contraire de ce qu'elle préconisait il y a quelques mois

le coté sympathique de cette candidature autoproclamée est son aspect "auberge espagnole"; chacun n'y trouve que ce qu"il y apporte et, comme de plus, la tenacière est accorte, il y a foule à la porte !

Repost 0
Published by Jean Noël Delorme - dans jeannoeldelorme
commenter cet article
30 août 2006 3 30 /08 /août /2006 22:09

J'ai fais, hier, un court billet en réaction au passage de Michel Rocard dans l'émission les 4vérités.

Le tout jeune blog de gauche hébergé par Cyberbougnat, Info-Clermont rebondit et fait l'analyse de mon billet.

Bien sur, je ne partage pas leur point de vue politique, mais le ton de la polémique est juste et argumenté; il mérite donc le détour, ne  serait ce que pour aller leur porter la controverse et...la bonne parole

Repost 0
Published by Jean Noël Delorme - dans jeannoeldelorme
commenter cet article
29 août 2006 2 29 /08 /août /2006 07:56

Ce matin, aux 4vérités, sur A2, Michel Rocard a donné un satisfecit global au gouvernement, à Dominique de Villepin et à Jacques Chirac.

Sur les mesures annoncées  par D. de Villepin il les trouve assez bien mais lui aurait été plus strict.

La reprise, elle, est là ,et la gestion du gouvernement y est bien un peu pour quelque chose.

Le dialogue social: "Le vrai dialogue social" se fait en tête à tête; il est difficile et désagréable, c'est pour ça qu'on le tient discret...

L'essence? il faut l'augmenter beaucoup plus afin d'accroitre les rentrées fiscales et inciter les français à utiliser les transports en commun ou le vélo.

L'Europe? Le non  a cassé les reins à l'Europe! On a tiré sur un ambulance; personne ne s'en est rendu compte!

La crise au moyen orient: Le président de la République a "bien joué" en réussissant à imposer son cahier des charges.

PS et lionel Jospin...court silence puis rapide et en guise de conclusion: c'est un homme d'état de bonne taille, c'est connu... mais ...laissons auc militants...etc..

Le journalste: (et moi aussi) : merci monsieur Rocard !

 

Repost 0
Published by Jean Noël Delorme - dans jeannoeldelorme
commenter cet article
27 août 2006 7 27 /08 /août /2006 17:47

En entendant, hier soir, des extraits de l'entretien qu'a eu Lionel Jospin avec les jeunes militants socialistes, je n'étais pas loin d'être, comme lui, au bord des larmes...larmes de rire mélées à des larmes de compassion.

 En réponse à une jeune militante qui parvient enfin à lui poser la question fatale "Kamarade, pourqoi es tu parti? Pourquoi es tu revenu?" Il avoue avoir été surpris par le résultat du vote du 21 Avril 2002, "cela a été une épreuve soudaine, inattendue et cruelle...un évènement surprenant et injuste ... Ca n'a pas été une bonne campagne ... Je me suis senti, et malheureusement un peu trop souvent, en pilotage automatique" ... l y a eu un certain nombre d'erreurs de ma part indiscutablement..."

Ce fut un intense et émouvant moment d'autoflagellation et l'on sentait les sanglots percer à la fin de chaque phrase

Comment quelqu'un d'aussi mauvais dans la gestion de sa propre campagne, qui n' a pas su faire, n'a rien vu venir et, à cette évocation est au bord des larmes, peut il avoir été premier ministre de la France?

On en frémis à rebours!

Il enfonce d'ailleurs le clou de son incapacité à gouverner tous les français et au nom de tous les français lorsqu'il avoue piteusement au sujet de la réforme des retraites, qu' un membre de l'assistance lui reproche de na pas avoir initiée, qu'il n'avait pas amorcé cette réforme car le PS lui avait demandé de ne pas mener cette réforme explosive à la veille des élections.

Enfin cerise sur le gateau de ce morceau d'anthologie tragi-comique; interrogé sur son abandon précipité  de la barre du bateau socialiste qui était en train de couler, il affirme qu'il n'a pas abandonné cette immense paquebot dans la tempête, mais qu'il a préférer se sacrifier lui même, afin de lui permettre d'avoir quelques chances d'atteindre la terre promise des législatives!

Heureusement, pour le Bateau socialiste, qu'il il y avait à bord quelque vieux matafs, blanchis sous le harnais, capable de reprendre la barre abandonné par le capitaine...

Notre malheureux capitaine a trouvé refuge sur une ile isolée ou il s'est remis de ses emotions en sécurité et, aujourd'hui, il reprendrait bien le commendement du bateau, auréolé, pense t'il, de son sacrifice, tel l'agneau de la bible, et il attend avec grande impatience qu'on l'appelle, tel l'ancien hôte de Colombey les deux église.

Mais n'est pas Abraham ou de Gaulle qui veut! Encore moins les deux à la fois!

 

Repost 0
Published by Jean Noël Delorme - dans jeannoeldelorme
commenter cet article
25 août 2006 5 25 /08 /août /2006 10:08

Hier soir, au titre de Secrétaire Général de Clermont-Avant-Tout, j'ai participé à la première manif de "réoccupation de l'espace public" organisée sous la forme d'une partie de pétanque/apéritif au square Michel de l'Hospital.

Un évènement s'est produit qui va faire jaser! Le maire, accompagné de quelques élus de son conseil municipal a répondu, pour la première fois, à l'invitation de Jean pierre Brenas, président de l'association.

J'entend déjà les esprits chagins vitupérer: C'est de la récup !... de la manip !... comment osez vous vous afficher avec ce représentant exécré de la gauche au pouvoir !...Vous mangez à tous les rateliers !...Votre action est politique(le grand mot!) !...

J'en jubile d'avance!

Si le Maire s'est déplacé, c'est probablement parce que sur ce dossier du square Michel de l'Hospital, pour lequel nous avions mené plusieurs action très médiatisées, il se sentait à l'aise.

A la demande des riverains exédés par les nuisances sonores et les trafics de tous genres qui s'étaient concentrées sur ce square, nous n'avions pas ménagé nos efforts pour attirer l'attention de la Mairie et Mr le maire a réagi très rapidement en demandant à ses services de faire un effort sur la propreté et sur la surveillanvce policière: surtout il a, dans des délais très courts, fait procéder à l'installation de nouvelles grilles.

Il était donc normal qu'il accepte de venir rencontrer des concitoyens dont il avait pris en compte les problèmes.(même si tout n'est pas réglé...)

C'est certainement aussi un signe fort envers Clermont-Avant-Tout, acteur devenu incontournable de la vie quotidienne à Clermont Ferrand.

Cet évènement n'aura, bien sur aucune incidence sur la ligne de travail de Clermont Avant Tout ,ni sur les engagements, qu'ont par ailleurs, en politique, les membres qui animent cette association.

Il montre qu'en travaillant, qu'en étant pragmatique et qu'en faisant passer l'intéret des clermontois avant tout autre considération on arrive à des résultats et a dépasser ce fameux clivage gauche/droite qui fait tant de mal à notre société.

Bien sur le Maire reste mon ennemi politique car j'exècre le collectivisme et le système qu'il représente, mais cela ne m'empèchera pas, si l'occasion s'en présente, d'aller féter la St cochon avec lui.

Repost 0
Published by Jean Noël Delorme - dans jeannoeldelorme
commenter cet article
20 août 2006 7 20 /08 /août /2006 21:47

Déjà plus de 50 "personnalités" envisagent de briguer la Présidence de la république nous révèle le Nouvel Obs

Sur ces 50, une bonne trentaine sont bien décidés à y aller, à la chasse aux suffrages dispensateurs de reconnaissance médiatique! Comme nous sommes à environ 5 bons mois de la date limite de dépot des candidatures, il est légitime de penser que ce nombre va aller croissant...

A moins...A moins qu'on n'ait pas assez de Maires pour donner les fameuses 500 signatures

Je suggère donc aux candidats d'inclure dans leur programme électoral une loi qui redécoupe les communes et permette de multiplier les maires à l'infini. Ansi, dans cinq ans, chacun d'entre nous pourra se présenter à l'élection présidentielle.

Bien sur, cette multitude de candidatures se drappe du linceul immaculé de la bonne foi démocratique: Toutes les sensibilités pourront s'exprimer et surtout essayer de se vendre!

Nos anciens de la 4ème , si souvent critiqués, doivent bien rigoler et le Grand Charles doit se retourner dans sa tombe de voir ou sa Vème est arrivée.

 

 

Repost 0
Published by Jean Noël Delorme - dans jeannoeldelorme
commenter cet article
17 août 2006 4 17 /08 /août /2006 21:37

Le nouvel Obs d'aujourd'hui fait un rectificatif de taille dans le contenu de  l'interwiew que Jack Lang a accordé à son journaliste

Le leader socialiste candidat à la candidature suprême aurait déclaré lors de sa visite aux "vieilles charrues" :

 "J'étais l'autre jour au Festival des Vieilles Charrues. Un événement extraordinaire, inventé, porté par des bénévoles. La preuve de la vitalité de ce pays, qui n'attend qu'une délivrance... On m'attrapait dans les allées. 'On sera avec vous l'an prochain, débarrassez-nous de cette droite !' Je suis monté sur scène pour saluer Jamel Debbouze. 50 000 jeunes m'ont applaudi. Ils criaient, 'Jack président !'

Le journaliste fait son boulot et vérifie les dires de notre homme politique, coupe et recoupe les témoignages qui sont unanimes à contredire les déclarations de l'aspirant présidentiable:

"...Ainsi, Céline H.: "M. Lang n'est pas monté sur scène: il a salué Jamel Debbouze en coulisse, ce qui a été rapporté et photographié dans l'édition bretonne d'Ouest France. En aucun cas il n'a été acclamé par les 50.000 spectateurs (qui d'ailleurs ne sont pas tous jeunes...) aux cris de "Jack président".... Pur mensonge électoraliste!!"

...conclut le quotidien


Et OUEST-FRANCE de donner le coup de grace:  "Jack Lang n'est jamais monté sur scène pour saluer Jamel Debbouze. Il est certes venu au festival le week-end des 22 et 23 juillet. Il a bien assisté au concert de Raphaël puis au concert de Cali le samedi, à la suite duquel Jamel est monté sur scène faire son show, mais en aucun cas il n'est, lui, monté sur scène et ne s'est donc fait acclamer par 50.000 jeunes". Le compte-rendu du spectacle par Ouest France indique d'ailleurs que Jack Lang se trouvait dans la tribune VIP. "De toute façon, commente Laurent Frétigné, les organisateurs n'auraient jamais laissé faire.
Ils sont assez vigilants sur le fait que la scène ne devienne pas une tribune politique
".

Nos socialos-caviar perdent tous sens critique! A force de prendre les électeurs pour des truffes, capables d'avaler n'importe quoi, ils en oublient qu'il y a encore des journalistes qui ne sont pas entièrement aux ordres et ont gardé, eux, leur sens critique!

Pas joli, joli, ce gros mensonge, Jack!

Repost 0
Published by Jean Noël Delorme - dans jeannoeldelorme
commenter cet article

Présentation

  • : jn delorme blogue....
  • : mon espace de "Liberté" - humeurs et réactions
  • Contact

C'est tout bon

Recherche

Texte libre

visiteurs

un compteur pour votre site

personne(s) actuellement sur ce blog


 Jean Noel Delorme

Référencement
paperblog member

<script src="http://www.paperblog.fr/includes/js/marqueur.js" type="text/javascript">
</script>
<script type="text/javascript">
sendmarqueur();
</script>

Articles Récents