Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 mars 2008 4 06 /03 /mars /2008 11:41
Plus que trois jours avant les élections municipales et cantonales...

Ce soir, Grand Meetind au gymnase de l'école Jules Ferry, rue Bansac. En présence de Brice Hortefeux, de Louis Giscard d'Estaing et de nombreuses autres personnalités, Anne courtillé et  ses co-listiers feront la synthèse de leur programme pour Clermont-Ferrand.

Jean Pierre Brenas prendra la parole en tant que co-listier d'Anne Courtillé et candidat à la cantonale de Clermont-Centre. Je lui ai demandé de nous livrer en avant première la teneur de son discours... Le canton centre et ce qui lui tient le plus à coeur, bien sur...

Repost 0
Published by jn delorme - dans jeannoeldelorme
commenter cet article
4 mars 2008 2 04 /03 /mars /2008 11:16
A l'initiative de Jean Pierre Brenas, candidat radical à l'élection cantonales sur Clermont-Centre et colistier d'Anne Courtillé aux municipales, une grande marche républicaine et festive aura lieu le Jeudi 6  Mars 2008 à travers le canton centre de Clermont-Ferrand.
Autour d'Anne courtillé y participeront ses co-listiers et l'ensembler des candidats au cantonales sur Clermont-Ferrand

Le départ sera donné rue Ballainvilliers (Brasserie des Beaux Arts) à  17h30 et le cortège empruntera les rues Ballainvilliers, Abbé Girard, Du Port, place Delille et Rue Bansac ou tous se retrouveront au grand meeting des listes d'union et de rassemblement avec Louis Giscard d'Estaing et Brice Hortefeux (Gymnase Bansac)
Repost 0
Published by jn delorme - dans jeannoeldelorme
commenter cet article
4 mars 2008 2 04 /03 /mars /2008 11:07
Jean Pierre Brenas, candidat radical à l'élection cantonale sur Clermont-Centre, vient de nous faire part de son grand projet  pour le canton: un centre d'accueil pour aider au retour à l'emploi, pour trouver un logement et  permettre aux exclus  de bénéficier de soins médicaux gratuits.
Projet simple efficace et  dont il entend assurer le fonctionnement sur ses propres indemnités de conseiller général. Qui dit mieux?

Il s'en est entretenu longuement avecd Rolande B., figure emblématique du canton centre:


Repost 0
Published by jn delorme - dans jeannoeldelorme
commenter cet article
28 février 2008 4 28 /02 /février /2008 12:22
Il fallait oser se préter au jeu démocratique du speed dating sans filet! Jean Pierre Brenas l'a fait et Anne Courtillé, emballée par l'idée,  va l'accompagner ainsi qu'un nombre important de co-listiers.
Quand on vous parle de vrai débat démocratiqie! En voici un bel exemple:

Jean Pierre Brenas, candidat aux cantonales sur Clermont-Centre

 Anne Courtillé tête de Liste aux municipales sur Clermont-Ferrand

Et leurs colistiers

Se prêteront Samedi 1er Mars

au jeu du speed dating,

Place de la Victoire à 15H

Le principe est simple et éprouvé :

Ils disposeront de 4 minutes en tête à tête pour convaincre chaque clermontois qui souhaitera les interpeller sur leur projet

 Pour le canton Centre

Et

 Pour Clermont-Ferrand.


Repost 0
Published by jn delorme - dans jeannoeldelorme
commenter cet article
27 février 2008 3 27 /02 /février /2008 21:32
Tout le monde connait l'allégeance sans faille à Serge Godard de Pascal Genet, le monsieur PRG Clermontois, mais, depuis quelques temps, des bruits circulent sur une forte zizanie au sein de ce parti qui, en local, "s'affiche" radicalement à la gauche de la gauche alors que certains de ses membres , plus dans la tradition radicale tentent de secouer le joug...

C'est Martine Brandely-Montel, élue romagnataise qui éclaire notre lanterne sur son blog
(n"hésitez pas à remonter dans les archives du blog riches en enseignements)
Repost 0
25 février 2008 1 25 /02 /février /2008 15:07

Jean Pierre Brenas sur son blog de campagne s’est étonné récemment de l’appui très marqué du tissu associatif à la candidate socialiste de Clermont-Centre en s’interrogeant sur les relations qui doivent exister entre associations et politiques, ces derniers étant d’éventuels pourvoyeurs de fond des premières…

Les réactions très vives n’ont pas tardé comme si toucher au sacro-saint pré-carré des relations du PS avec certaines associations relavait du crime de lèse majesté, pour ne pas dire d’atteinte au  « droit » de tout verrouiller … Tout verrouiller ? C’est bien, en fait, de cela qu’il s’agit !

Les subventions aux associations, légitimes dans leurs fondements, sont devenues pour les élus, tels les publi-rédactionnels dans la presse écrite, une manière déguisée de s’assurer une clientèle électorale.

Une illustration flagrante en est la foultitude de manifestations d’appuis  sur les tracts et journaux de campagne socialistes.

Le summum en la matière étant ceux de la candidate socialiste du canton centre, à croire qu’elle passe son temps à assister toute la misère du monde qui, comme par hasard, se trouverait concentrée sur son canton. Car tout le monde le sait les socialistes ont le privilège de l’assistanat, de l’aide aux plus démunis.. Puisqu’ils ne parlent que de cela… « On a fait l’impossible pour vous et demain on fera encore mieux… » Semblent ils dire à chaque ligne

On pourrait demander aux nombreux SDF et exclus du quartier ce qu’ils pensent de cette si positive et bienfaisante action…

Y sont présentés, avec photos, les principaux soutiens de la candidate, lesquels ont presque tous d’importantes responsabilités dans "certaines" associations locales.

Hormis le fait qu’une association est par définition apolitique et que lesdits soutiens n’affichent pas leurs fonctions électives associatives, on frôle là ce que certains pourraient qualifier d’abus de bien moral.

J’avais évoqué le sujet avec la présidente de la plus importante association de quartier du canton, il y a quelque temps, la taquinant sur ses accointances socialistes.  « Pas du tout » m’avait-elle répondu, »je suis seulement du coté de ceux qui me donnent de l’argent pour faire vivre mon assoc’, si demain c’est vous (la droite, voulait-elle dire), je serai de votre coté… pour le bien de l’association… ». Déclaration légitime et tout à l’honneur du respect de neutralité politique inhérent à la fonction de présidente de cette personne.. Sauf que, certainement sans s’en rendre compte, elle vient de franchir la ligne jaune en affichant officiellement son soutien, en tant que responsable associative, à la candidate du parti socialiste. Il n’est pas certains que les nombreux adhérents qu’elle a su fédérer autour d’elle apprécient tous cette prise de position quelque peu aventureuse…

Cependant, il ne faut pas lui en vouloir, car elle est prisonnière du système, mis en place depuis si longtemps qu’il parait normal.

En terre socialiste, les subventions aux associations sont donc bien le fait du Prince (du Comte comme ils disent..) et si vous n’êtes pas « bien en cour » vous n’avez aucune chance d’obtenir une aide.

Il s’agit, encore là, d’une illustration des méthodes de marketing déviant et électoraliste de nos gouvernants locaux socialistes : Mettre insidieusement, par l’argent, les associations au service des politiques, alors que la normalité est l’inverse ; ce sont les élus qui sont au service des  associations et de la population et, la morale publique l’exige, sans aucune contrepartie politique.

Etre au service de toutes les associations, sans exclusive, leur faire attribuer la manne providentielle avec pour seuls critères une existence avérée et des activités utiles et constatées.. Surtout ne rien en attendre en retour, c’est la philosophie choisie par Jean Pierre Brenas, lui aussi candidat aux cantonales sur le canton de Clermont-Centre et qu’il a développée dans un entretien vidéo sur son blog de campagne.

Repost 0
Published by jn delorme - dans jeannoeldelorme
commenter cet article
23 février 2008 6 23 /02 /février /2008 12:09
Hier soir, au  Marmotel de St Jacques (Clermont-Ferrand), nombreux étaient les militants déçus par l'annulation de dernière minute de la venue de' la secrétaire d'état Rama Yade (Air France n'a pas été en mesure, au dernier moment, d'assurer sa liaison Paris Clermont-Ferrand du Vendredi Soir).

Trop c'est trop, et Brice Hortefeux n'a pas maché ses mots:

Repost 0
Published by jn delorme - dans jeannoeldelorme
commenter cet article
23 février 2008 6 23 /02 /février /2008 11:37
Chafia Mentalecheta a bondi lorsque l'édition de "La Montagne" d'hier a relaté la démission collective de  124 adhérents clermontois du PS et  rapporté les propos du secrétaire fédéral  PS Pierre Sabatier, lequel lui reprochait d'avoir "enrolé certains de ces miçlitants aujourd'hui démissionnaires"

"Les socialistes  des quartiers nord deviennent des militants douteux ....la mandature de Pierre Sabatier brille par sa gauloiserie...
(et ce dernier )est le digne camarade de Georges Frêche ... Je demande aux socialisters toujours memvbres du Parti de saisir la commission nationale des conflits pour demander  l'exclusion de Pierre Sabatier, comme cela a été fait pour Georges Frêche! " (La Montagne du 23/02/2008)

Justement ,à propos de Georges Frêche, elle revient longuement, sur son blog, sur  l'investiture en grande pompes de Georges Frêche par la Fédération socialiste de l'Herault, alors que ce dernier est censé avoir été exclu par le PS . 
"...G. Frêche bien connu pour sa xénophobie, sa négrophobie, son islamophobie, son sexisme, son mépris à l’égard des enfants de Harkis[2], sans parler de son antisémitisme inversé (le fantasme de la « puissance juive »)[3], serait-il le nouvel espoir socialiste de la « Diversité » ? Tout pousse à le croire.
...Une gauche en crise de repères : adieu Jaurès, revoià Guy Mollet ! ..." (lire la suite sur son blog)

L'indignation et la  prose de Chafia Mentalecheta se suffisent à eux même sans qu'il soit besoin que je commente, si ce n'est que je relève avec elle "l'état de déliquescence de cette fédération socialiste puydomoise" qui envisage pourtant encore de sollisciter nos suffrages, n'n finit pas de se déchirer et pourrait bien imploser compètement avant le premier tour des élections municipales!


Repost 0
Published by jn delorme - dans jeannoeldelorme
commenter cet article
17 février 2008 7 17 /02 /février /2008 14:17

Jean Pierre Brenas vient de faire une importante déclaration sur son blog de campagne à propos de l’urbanisme et de la mixité sociale.

Sa déclaration d’intention éclaire d’un jour nouveau la notion de mixité sociale.

Nous avons souvent abordé ce sujet lors de nos discussions et au cours des entretiens que nous avons eu avec des décideurs de la société civile.

A Clermont-Ferrand, le quota de logements sociaux est grandement dépassé ; pourtant de nombreux logements restent insalubres et/ou inoccupés et plus de 4000 demandes ne peuvent être satisfaites alors que les bailleurs sociaux mènent pourtant une politique d’acquisition agressive et monopolistique.

Or les programmes des candidats socialistes aux municipales et aux cantonales prévoient toujours plus de logements sociaux… 25, 30%, bientôt, si on suit leur logique, 40% de logement sociaux ; et ce n’est pas grâce à cela que les 4000 en attente trouveront à se loger car on s’interroge sur le volume réel du parc immobilier des bailleurs sociaux et car beaucoup de ces logements sont (ou restent) attribués à des locataires qui sont loin d’être des personnes économiquement faibles…

Cette course à l’extension du domaine des logements dits-sociaux est malsaine car sous couvert de mixité sociale elle va  amener la création de nouveaux ghettos. Je m’explique : En accélérant l’arrivée de population défavorisée dans des quartiers résidentiels on risque, à coup sur, une baisse de la valeur immobilière de l’existant et donc une fuite des classes aisées, puis des classes moyennes et à terme la reconstitution d’un quartier difficile, donc d’un nouveau ghetto. Est-ce cela la mixité sociale recherchée ?

La vrai mixité sociale ne serait elle pas plutôt de tout mettre en œuvre pour que tous restent et vivent ensemble. De prime abord le concept peut paraitre angélique mais c’est la seule solution pour éviter une impasse sociale et conflictuelle.

Il ne suffit pas de permettre à un certain pourcentage de la population défavorisée de vivre avec les « nantis » il faut aussi veiller à ce que ces derniers ne soient pas tentés de se « délocaliser » et donc ne ressente pas l’arrivée des premiers comme une menace ; c’est aux autorités, au législateur, éventuellement, à y œuvrer … c’est une question d’écoute et d’intelligence…

Pourquoi vouloir toujours niveler par le bas alors qu’il serait bien plus profitable à tous  de laisser les différentes couches de populations apprendre à vivre ensemble, de redonner envie et espoir aux moins favorisés en leur permettant de vivre au quotidien en contact avec de plus aisés qu’eux et à ces derniers de prendre conscience d’une réalité, en la vivant au quotidien, qui sans cela risque de leur exploser à la figure !

Faire de la mixité sociale à sens unique est un leurre démagogique ! Pour que cette idée généreuse aboutisse, il faut que toutes les parties concernées y trouvent leur compte.

C’est ce qu’a bien compris Jean Pierre Brenas.

Repost 0
Published by jn delorme - dans jeannoeldelorme
commenter cet article
15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 16:42

On parle beaucoup d’un grenelle de l’incinérateur à Clermont-Ferrand.

Cette idée, qui avait été émise par Anne Courtillé lors de la récente venue à Clermont-Ferrand du ministre Jean Louis Borloo est devenue un projet dans le programme de la candidate aux municipales. 

Comme d’habitude, la désinformation s’installe… à croire que les politiques clermontois ne savent pas écouter ou lire un texte en entier … et chacun d’y aller de son couplet contre le ministre et contre le gouvernement.

De quoi est-il question ? Il est reproché à Jean Louis Borloo, lorsqu’il était interrogé sur la décision du préfet à propos de l’incinérateur, d’avoir affirmé qu’il fallait faire un grenelle à Clermont-Ferrand sur ce sujet.

Or il n’a jamais dit cela !

J’ai assisté et enregistré la visite de jean Louis Borloo de son arrivée à son départ.

Pressé de questions par les journalistes au sujet de la décision du préfet concernant le projet socialiste du Valtom, le ministre a répondu que le gouvernement avait fait son travail avec le grenelle de l’environnement en fixant un cadre (en ce qui concerne les rejets) et qu’il importait aux élus locaux de présenter un projet de traitement des déchets ménagers qui entre dans ce cadre.

Devant l’insistance de ses interlocuteurs, Jean Louis Borloo a lâché à peu près ceci « ma parole, mais à Clermont-Ferrand vous êtes en perpétuel Grenelle de l’incinérateur… ».


Anne Courtillé a repris la balle au bond pour proposer un grenelle de l’incinérateur, dès les élections passées (proposition appuyée par le ministre) pour en finir et trouver une solution au traitement des déchets sur l’agglomération clermontoise.

Voir le discours du ministre

et celui d'Anne Courtillé

La désinformation, pour ne pas dire le lavage de cerveaux, peut aller loin …ainsi, déjà, des opposants à l’incinérateur s’insurgent de ne pas avoir été invités à ce fameux grenelle clermontois et proposent de créer un grenelle parallèle pour lutter contre le premier, lequel n’est encore que virtuel car sa tenue est soumise à l’élection d’Anne Courtillé comme maire de Clermont-Ferrand … !

Comment pourrait-on être invité à un projet qui n’a pas reçu le moindre début d’exécution… et pour cause ! Puisque ce sont les urnes, qui les 9 et 16 Mars prochain, en décideront !

Il conviendrait en premier lieu d’apprendre à nos politiques à écouter et ainsi éviter de considérer les électeurs comme des benêts à qui on fait prendre n’importe quelle vessie pour une lanterne magique

Repost 0
Published by jn delorme - dans jeannoeldelorme
commenter cet article

Présentation

  • : jn delorme blogue....
  • : mon espace de "Liberté" - humeurs et réactions
  • Contact

C'est tout bon

Recherche

Texte libre

visiteurs

un compteur pour votre site

personne(s) actuellement sur ce blog


 Jean Noel Delorme

Référencement
paperblog member

<script src="http://www.paperblog.fr/includes/js/marqueur.js" type="text/javascript">
</script>
<script type="text/javascript">
sendmarqueur();
</script>

Articles Récents